Little something

mardi 26 avril 2016

Rosa, rosa, rosam ...

Quand j'ai vu le nom de cette petite robe dans l'un de mes "Maison Victor", celui de Mars-Avril 2015, je me suis mise à réciter mes déclinaisons latines, qui sont planquées bien au fond de ma mémoire. 

Oui, je sais, ça peut paraître bizarre.

L'affaire étant peu concluante - tu m'étonnes Simone, ça fait 25 ans que tu n'as pas fait de latin - j'ai préféré m'approcher de mes tissus pour coudre des robes Rosa, plutôt que de  continuer à réciter mes déclinaisons...

La première que j'ai réalisée est une robe, plutôt fidèle au modèle proposé dans le MV.

Je crois me souvenir que je l'ai rallongée de quelques centimètres, mais sans doute pas assez.

La deuxième est une bidouille, faite avec un tissu bon marché, histoire de ne pas avoir de regrets en cas d'échec. C'est un semblant de Marthe de la République du chiffon, parce que j'y ai ajouté des basques.

Allez, je vous montre.

DSC_0005

 Cette robe est sobre et simple dans sa réalisation, surtout lorsque que comme moi, on ne la double pas et on ne pose pas de zip invisible inutile au dos. 

DSC_0007

 Ce que j'aime particulièrement, c'est le dos en V, mais je ne peux pas vous le montrer!

Certaines disent avoir modifié la profondeur du V à l'avant, mais j'ai tenté de respecter le patron pour voir ce qu'il en était. Sur moi, ça colle.

J'ai réalisé une parementure puisque je ne doublais pas la robe.

DSC_0003

 Mon choix de tissu n'est pas idéal. Cette belle gabardine grise, qui vient de chez Toto à Poitiers, n'a pas du tout d'élasthanne, et ma robe a tendance à remonter quand je bouge (La classe à Dallas...).

C'est une robe que je porterai chez moi, c'est préférable.

L'autre version est donc une fausse Marthe.

Je ne sais pas ce qui me chiffonne avec ce modèle de la République du Chiffon, mais il y a un truc qui ne me plaît pas, sans doute son ampleur ?

DSC_0045

 Je suis donc partie de ma robe Lora et je l'ai coupée juste en dessous de la taille et j'ai rajouté une basque que j'ai froncée de 80cm par 25 x2, cm de hauteur, je crois.

DSC_0046

J'ai eu un petit souci pour le décolleté et je n'ai pas pu mettre ma parementure, alors j'ai posé un biais.

Pas très facile avec deux encolures en V. Si le V devant ne me gêne pas, je trouve que les épaules ont tendance à tomber et on voit vite les bretelles du S-G.

DSC_0049

 Le tissu vient de la Tissuterie, rayon nanards à 1.52 euros le mètre. On dirait un crêpe, mais je doute que cela en soit un. Bref, je ne sais pas ce que c'est, mais il a fait l'affaire pour ma bidouille.

 Je l'aime bien portée avec ma veste, mais je ne suis pas certaine de la porter toute seule. Je crois savoir ce qui me dérange maintenant:ces modèles ne flattent pas la silhouette, à moins d'être une brindille, et je n'en suis pas une...

Au passage, vous pouvez remarquer quelques bijoux que j'ai réalisés pendant les vacances (je ne pouvais plus m'arrêter ... mais c'est grâce à ma copine qui m'a emmenée à la droguerie de Lille). Je vous en reparle bientôt.

Posté par littlesomething à 10:53 AM - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,


dimanche 24 avril 2016

ça s'en va et ça revient...

Quelle assiduité sur mon petit blog ...

Presque un mois que j'ai disparu de la circulation.

La faute à Free qui m'a privée d'internet pendant une dizaine de jours (horreur malheur, mais comment faisait-on avant ???), la faute à mes photos dont je ne suis pas satisfaite...En tout cas, je n'ai pas arrêté de coudre. La liste des billets à poster s'allonge... Et je me rends compte que si je ne poste pas le vêtement que je couds dès qu'il est fini, je n'ai plus du tout envie de vous en parler ni de le publier quelques semaines après. 

Alors aujourd'hui, j'applique bien ce que je viens de dire et je vous montre une tunique cousue pour ma grande, que j'ai faite hier. Verrez-vous un jour mes Cézembre(s), Cami dress, Tilda, Seda dress, trousses, bijoux, Lora(s), ... rien n'est moins sûr?

Un an presque jour pour jour, on prend les mêmes et on recommence.

Voici donc un haut à manches froncées du Coton, lin et liberty d'Astrid Le Provost.

DSC_0037

 Le tissu est un voile de coton rayé ton sur ton, couleur taupe. Il vient des tissus du Renard.

DSC_0020

 J'ai posé un biais France Duval Stalla à l'encolure.

DSC_0026

 Et comme pour la dernière fois, je n'ai pas fait la patte indéchirable.

Je l'ai coupé en taille 34.

DSC_0017

 

DSC_0015

Allez, j'essaie de prendre mon courage à deux mains pour poster tous les vêtements qui attendent bien sagement dans mon atelier.

En tout cas, cette coupure internet m'a permis de voir que je préfère tenir mon blog plutôt que de poster sur Instagram : trop instantané, pas assez d'échange ou de partage.

En fait, je crois que je ne suis pas une fille de réseaux (T'es asociale ma pauvre, que veux-tu qu'on y fasse ?)

mardi 29 mars 2016

C'est le printemps ...?

Bon alors, si c'est le printemps ... je porte du blanc !

Et pourtant, j'ai la crève en ce moment. Je veux du beau temps.

J'en ai marre de ma sinusite et de mon état grippal qui ne s'en vont pas.

Le pire, c'est que je suis sous Célestène, et la nuit, je pète la forme. Impossible de dormir. Moi qui suis une marmotte, ça ne me réussit pas du tout. Vous croyez que mes petits élèves vont accepter de me regarder faire une petite sieste ?

J'ai à peine la force de coudre, ce qui est signe de maladie, vous en conviendrez.

Heureusement, j'ai du stock et plein de choses à vous montrer, comme vous le savez.

Aujourd'hui, il s'agit de ma veste japonaise, la F du Stylish dress book 3, que vous avez déjà vue ici.

DSC_1006

 Cette fois-ci, je l'ai réalisée dans un molleton de très belle qualité.

Il vient des tissus du renard à Niort et c'est un Baby Dior.

DSC_1010

 J'aime beaucoup son côté texturé et son confort. C'est une veste cocooning ou une veste doudou... idéale quand on est malade, en somme.

DSC_1008

D'une rapidité désarmante à faire.

Tous les styles de tissus peuvent convenir à cette petite veste.

Je lui ferai des petites copines, dans des tissus bouclettes pour l'hiver prochain.

En attendant, on pense à la garde-robe estivale ... enfin, si le soleil arrive et si je me débarrasse enfin de mes vilains microbes.

Posté par littlesomething à 11:26 AM - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 23 mars 2016

Ce n'est pas parce que je le sais ...

... que je le fais.

Ah ces grands principes que l'on a toutes...

Ah ces "il faut que", "il n'y a qu'à", "je devrais".

Je pourrais continuer comme cela bien longtemps.

Je vais surtout vous dire ce que je n'aurais jamais dû faire, tellement pressée de me coudre une jupe 60's de mon livre Coton, lin et liberty, que je voulais mettre à la sauce chardon de Deer and doe.

J'avais un beau chambray tout fin et tout joli à petits pois qui ferait parfaitement l'affaire.

Je prends les mesures des rectangles, je marque les plis creux. Je suis prête. 

Deux rectangles vous dites ? Rhhooo, fastoche pauv' cloche, je vais déchirer mon tissu dans le droit fil sans utiliser mes ciseaux...

Mais bien sûr ...

Et là, vous me voyez venir avec mes gros sabots.

Droit fil ??? Quel droit fil ???  Mais pas du tout ma p'tite dame. 

Tiens, c'est bizarre des rectangles qui font 30 cm d'un côté et 55 de l'autre, non ?

Aaaaaaah, mon beau tissu... Késkejéfé ???? Au secours! Mais quelle courge ... Je vous épargne la quantité de noms d'oiseaux qui me sont passés par la tête.

Hors de question d'avoir bousillé un si beau chambray.

S'il ne m'était plus destiné, je devais en faire quelque chose pour ma grande.

J'ai donc repris ce même livre (Coton, lin et Liberty, qui est vraiment bien pour réaliser des tenues pour nos adolescentes qui ne peuvent plus porter des tenues de petites filles)et ai choisi de lui faire un petit haut à bretelles pour l'été.

DSC_0970

 J'ai réussi à récupérer mon coupon, en coupant le dos en deux. Pas de patte indéchirable, c'est encore plus facile.

Taille 34.

DSC_0976

 Mon chambray vient de la Tissuterie, à Niort.

DSC_0967

DSC_0964

DSC_0968

 Aucune difficulté de réalisation pour ce petit haut. Je crois qu'il va devenir un must-have de la garde-robe de ma  louloute, car elle a bien grandi et il faut penser à renouveler le stock.

En tout cas, moralité de l'histoire et conseils bien avisés :

- Ne faites surtout pas comme moi.

- N'essayez pas d'aller plus vite que la musique.

- Prenez votre temps.

- Utilisez vos ciseaux pour couper les tissus (ce n'est pas fait pour les chiens, non mais quand même!)

Et ma chardon dans tout ça ?

Toujours pas faite.

Je me suis essayée à une Rachel de chez Maison Victor, qui lui ressemble pas mal. Malheureusement, je ne suis pas Convaincue par le modèle, il va donc falloir encore que je réfléchisse à une autre façon de transformer ma jupette.

Il ne faudrait pas que cela devienne une habitude... 

 

Posté par littlesomething à 03:42 PM - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 11 mars 2016

Mais t'étais où ...?

Mais t’es pas là, mais t’es où ? 

Pas là

mais t’es où ? pas là ...

mais t’es où ? pas là ...

La chanson qui tourne dans la tête toute la journée, c'est cadeau. Il faut dire qu'il y a pire que Vianney; j'aurais pu vous donner du Papayou papayou, papayou lé lé ... mais je ne l'ai pas fait.

Peut-être que vous vous êtes inquiétées de ne plus me voir ... ou pas.

Comme je n'ai pas été contactée, ni de près ni de loin par Jacques Pradel ou Patrick Sabatier pour lancer des recherches actives, je me suis dit que la désertion de mon blog passerait inaperçue.

Oui mais voilà, c'est bien de passer son temps à coudre, coudre et encore coudre (vive l'effet Cousu Main). Sauf qu'à un moment donné, tu as plein de fringues à montrer mais tu as la flemme de te prendre en photo, et là ça devient compliqué.

Bref, il fallait agir.

Je reviens donc avec une robe (oui, je sais, c'est hyper rare.)

Elle vient d'un Burda (alors là, ça c'est encore plus rare...sauf que c'est un couture facile)

DSC_0939

 Elle vient de ce Burda, et c'est la robe de la couverture: 

DSC_0936

 J'ai fait peu de modifications au modèle, si ce n'est que je n'ai pas mis le col Claudine. Mon tissu était tellement épais que cela rebiquait de partout et c'était laid et ridicule comme tout.

J'ai également viré les manches, parce qu'elles étaient en deux morceaux et qu'une fois assemblés, ils étaient trois fois trop grands pour l'emmanchure. J'ai insisté mais ça m'a tellement énervée les nerfs (rien que ça) que j'ai sorti mon ami le biais. Moi qui ai une préférence pour les robes avec des manches, ça ne m'a pas du tout plu  cette histoire.

Comme je la porte tout le temps avec une veste et surtout que c'est une robe d'hiver, on dira que ce n'est pas bien grave. (On se console comme on peut)

DSC_0946

DSC_0937

Le tissu est une laine very jolie de chez Mondial tissus à Poitiers.

Elle est belle, mais capricieuse. Elle ne se repasse pas bien du tout.

DSC_0949

 La difficulté du modèle réside dans le fait qu'il y a moult pièces à découper et assembler et qu'il faut s'appliquer pour qu'elles coïncident parfaitement.

DSC_0943

 Là, cela fait un petit moment que je couds pour le printemps. Je pense que c'est une des dernières tenues d'hiver que je vous montre. La prochaine fois, il fera beau, il fera chaud, oui j'y crois et vous verrez du léger.

Comme je vous le disais je n'ai pas chômé, Michou-qui-coud a chauffé et j'ai plein de choses à poster .

Bientôt vous verrez un petit haut estival pour ma grande qui a pris de l'âge, une cami dress, une veste F et un haut tilda en molleton, deux cézembres... et je crois que j'en oublie. J'attends que la Fée de la photo m'envoie de bonnes ondes pour aimer celles que je prends, que le soleil vienne colorer ma peau couleur jambon blanc et je devrais être bientôt de retour.

A bientôt donc!

 

Posté par littlesomething à 10:04 AM - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,


mercredi 17 février 2016

Le prétexte de la petite trousse ...

Aujourd'hui, ce n'est pas la petite trousse rikiki que j'ai offerte à Katy, que j'ai envie de mettre en avant, mais plutôt sa nouvelle propriétaire.

Mais qui est-elle donc ?

Katy, en plus d'être ma voisine, est Maître savonnier (ou Maîtresse savonnière ???), spécialisée dans la saponification à froid.

Katy s'est lancée il y a quelques temps, et j'avais envie de vous parler de sa petite entreprise qui ne connaît pas la crise.

Je ne connaissais rien à la saponification à froid jusque là, mais comme Katy est passionnée par ce qu'elle fait, j'ai adoré écouter son parcours et ses projets, les techniques de fabrication (elle n'utilise que des matières nobles) ... Et vraisemblablement je ne suis pas la seule à avoir apprécié, puisqu'elle a reçu le trophée des femmes de l'Artisanat.

Elle vous racontera beaucoup mieux que moi tout cela, alors allez donc faire un tour sur son site pour découvrir  Fressi'Mouss.

Et maintenant, voici la petite trousse qui se glisse partout, et surtout dans le sac à main, que je lui ai offerte tout récemment :

DSC_0786

DSC_0789

Toile enduite Petit Pan

Bidouille maison, réalisée en fonction de la longueur de mes fermetures éclair en stock.

A très vite avec quelques cousettes plus ou moins réussies...

 

 

Posté par littlesomething à 02:03 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 2 février 2016

Xerea et moi ...

Pffffiou, je m'épate toute seule de ces titres incroyables que je vous ponds ...

Pas d'inspiration.

Mais je suis sûre que vous ne m'en voudrez pas, parce que ce qui vous intéresse, c'est que je vous montre ma Xérea, pas que je vous écrive des textes à la plume exceptionnelle, dignes du prix Goncourt.

Xéréa donc... ce joli patron de chez Pauline Alice, que l'on ne présente plus.

J'adore son style. Petite robe confortable (Vous allez voir sous peu, que la mienne est laaaaaaaaaaaaaargement trop confortable), agréable à porter, bref, elle a tout pour me plaire, moi l'addict des robes.

DSC_0853

 Je l'ai réalisée dans une gabardine bleue marine, légèrement peau de pêche.

Dégotée à la tissuterie, au rayon des nanards vendus 1.52 euros, j'étais bien contente de ma trouvaille.

DSC_0864

 Je l'ai passepoilée en bordeaux (passepoil dégoté aux tissus du renard à -50% ; il faut croire que le bordeaux n'est pas à la mode !)

Cette robe m'a donc coûté trois francs six sous, et c'est tant mieux, car je n'avais jamais cousu de patrons Pauline Alice.

Il faut dire qu'en tant que grande prêtresse de l'organisation, j'ai d'abord scotché et découpé mon pdf (d'habitude, je fais du 40 ? Je vais faire une taille 40, logique!)

Sauf qu'après, je me suis aperçue que les marges d'1.5cm étaient comprises, et je n'aime pas les marges à 1.5cm. Je préfère utiliser le bord de mon pied de biche comme repère de couture. La prochaine fois, je couperai un 38 et ferai de plus petites marges.

Voici quelques détails:

DSC_0862

 Tout le monde dit que la pose des poches n'est pas très bien expliquée, et je confirme. 

Bon, on y arrive quand même. Il vaut mieux se servir des quelques neurones que l'on a dans le crâne, plutôt que de se référer aux dessins.

DSC_0863

 Sur ces photos ci-dessous, on voit bien que j'ai de la place dans ma Xérea.

Je n'ose pas la ratiboiser sur les côtés, parce que j'ai peur de gâcher les poches. Si vous avez eu le même souci que moi et que vous avez osé la reprendre, dites-le moi, ça me motivera peut-être ? J'ai bien dit peut-être.

Sinon tant pis, je la mettrai surtout les lendemains de tartiflette (que je ne mange jamais, parce que dans ma famille, ils n'aiment pas le fromage, bouh ouh ouh...)

DSC_0865

DSC_0872

DSC_0874

 Je me suis même dessapée pour vous montrer ce joli dos en V. Désolée pour la qualité de la photo.

Le biais est en Liberty. C'est le d'anjo, je crois.

DSC_0867

 Le bilan reste positif. Je me rappellerai juste que je peux tenter le 38 pour les patrons Pauline Alice.

Ma prochaine cousette ? Une Rachel de chez Maison Victor.

 

Posté par littlesomething à 11:29 AM - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 29 janvier 2016

C'est japonais, mais ce ne sont pas des sushis...

Aujourd'hui, quand on dit que c'est japonais, jamais plus on ne pense à la couture japonaise, qui a pourtant connu son heure de gloire, pendant quelques années sur la blogo.

On pense plutôt aux restos japonais, mais moi, j'aime pas les sushis.

Alors, à la place, je vais vous servir une veste japonaise.

Je suis ringue là, non ? 

C'est vrai que moi aussi j'ai un peu délaissé ces modèles, souvent trop amples ou avec des pinces mal placées... mais j'ai gardé pour eux une affection particulière, parce que ce sont ces mêmes patrons qui m'ont fait plonger dans le grand bain de la couture et des blogs (et quel plongeon... Huit ans après je ne suis toujours pas remontée à la surface!)

La F du SDB3 faisait partie de ces modèles que je voulais réaliser. C'est maintenant chose faite.

DSC_0844

 Tissu matelassé beige, légèrement brillant de la tissuterie.

DSC_0832

Cette veste moletonnée est ultra confortable.

Je crois que d'autres vont voir le jour.

DSC_0848

 Au départ, je voulais poser un biais au niveau des bords de parementures, mais Sainte Flemme m'ayant rendu visite pile à ce moment précis de tergiversation avec moi-même, j'ai opté pour la solution de facilité : utilisation de ma Bernadette-qui-surjète.

Et roule ma poule!

DSC_0828

 Si vous n'avez pas de livres japonais pour réaliser cette petite veste, rien n'est perdu car Cozy little world vous propose le gilet Monceau qui est dans le même style. Et en plus, vous aurez le patron du sweat! Pas mal, non ?

 

Posté par littlesomething à 06:13 PM - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 26 janvier 2016

Une Lisan, ça prend du temps...

Comme vous le savez déjà, Maison Victor et moi sommes tombés en amour.

Je l'achète sans même savoir ce qu'il y a dedans, parce que je sais que j'y trouverai toujours quelque chose qui me plaira.

Aujourd'hui, j'ai jeté mon dévolu sur la robe Lisan.

Elle vient de l'édition n°3, Automne 2014.

Même si j'ai pris mon temps pour me lancer, j'étais sûre que cette petite robe originale finirait dans mon dressing.

Il y avait quand même deux petits trucs qui clochaient, pour qu'elle me convienne totalement : son ampleur car je l'aurais aimée plus ajustée, et sa longueur qui m'aurait empêchée de la porter en robe.

Pas vraiment difficile de remédier à tout ça.

J'ai ajouté 4 pinces devant et 4 pinces au dos ( partie haute de la robe + partie basse de la robe) en utilisant les pinces de la robe Lora que vous avez déjà vue ici.

Et pour la rallonger, j'ai juste ajouté 4cm au jupon en haut.

Allez je vous montre!

DSC_0807

 Pour que cela soit mieux fini, j'ai cousu tous les ourlets du bas et de parementure à la main : IN-TER-MI-NA-BLE

J'étais à deux doigts de la passer sous le pied de biche de ma Michou-qui-coud... et je ne sais pas comment, j'ai réussi à tenir le choc. Peut-être l'effet Cousu main ?

DSC_0812

 J'aime les petits détails de Lisan avec ses manches tulipes et son jupon portefeuille.

DSC_0805

 Je la porte avec une ceinture, mais du fait des pinces que j'ai ajoutées, ce n'est pas une obligation.

DSC_0797

 Je l'ai coupée en taille 40, dans un tissu magnifique que j'avais depuis longtemps, et que j'avais déjà utilisé pour cette robe que j'ai beaucoup portée.

 

Attention, comme d'autres, je me suis faite avoir lors du décalquage de mon patron; l'un des pans devant se trouve sur deux planches et on ne s'aperçoit pas qu'il manque un bout. Ce qui veut évidement dire que si tu as de la chance d'avoir suffisamment de tissu pour recouper, ça va, mais si tu n'as pas de rab, tu pleures.

Je reviens très vite avec de la couture japonaise, vous savez, celle qui nous a toutes motivées pour coudre des modèles plus à la mode que Burda, mais qui est depuis tombée aux oubliettes. C'est dommage quand même...

 

 

Posté par littlesomething à 12:16 PM - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 21 janvier 2016

La saison des mandarines ...

Cela faisait des lustres que j'avais envie de coudre ce patron Papillon et mandarine.

Je l'avais acheté dès sa sortie, et malheureusement, j'avais laissé le temps passer et cette superbe tunique destinée à ma grande fille n'a jamais vue le jour.

La faute à qui ?

- A moi d'abord, évidemment... et à sa nouvelle morphologie, qui m'a prise de court.

Le 10 ans, ce n'était plus possible pour elle.

Heureusement ma petite nièce Isaure, qui a atteint l'âge de raison il y a quelques jours, m'a donnée l'opportunité de tester ce joli patron estival.

DSC_0773

 

Tunique Pimprenelle, taille 8 ans.

DSC_0775

 

Popeline rose fushia des tissus du renard.

DSC_0782

 

Bouton fleur dont la provenance m'échappe.

DSC_0784

Côté réalisation, aucune difficulté.

J'adore la clarté et la précision des patrons de Karine.

Le seul hic, ça a été de réaliser une boutonnière. Je n'en avais pas fait depuis au moins deux ans et je m'arrangeais toujours pour les éviter.

Bingo, tous les essais que je faisais, étaient une vraie catastrophe...au secours, je vais finir par mettre un ruban au dos de la tunique.

Et puis finalement, dépitée et surtout en retard du fait de mes avaries, je me suis décidée à tenter le tout pour le tout, en croisant les doigts, en fermant les yeux, en faisant des prières, sur la vraie Pimprenelle.

Et là, merveille des merveilles, la boutonnière a fonctionné(ma Michou-qui-coud a vu que je ne rigolais pas et qu'elle risquait de se prendre un coup de marteau sur le coin de la tête.)

C'est rageant d'avoir perdu autant de temps, mais au final je suis contente d'avoir vaincu cette %ù*µ§!/;#" boutonnière. Je continuerai sans doute quand même à les éviter à l'avenir.

Il paraît que ma petite Isaure (que dis-je, ma grande Isaure!) aime sa tunique rose.

Elle qui a une jolie peau bronzée l'été, devrait être toute mignonne dedans. 

 

Posté par littlesomething à 02:29 PM - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,