Little something

dimanche 12 novembre 2017

Au pays de Candy...

Après avoir cousu Malo qui me faisait penser à ma ville préférée, je reviens aujourd'hui avec Candy, qui elle, me fait penser à l'un de mes dessins animés préférés lorsque j'étais petite.

Candy est un modèle de chez Super Bison que vous pourrez acheter en pdf ici, à moins que, comme moi, vous n'ayez profité des patrons offerts dans le Modes et Travaux de l'été dernier et que vous l'ayez repéré en même temps que le top Cédrat de Dessine-moi un patron.

Cette jupe peut être cousue en toute saison et c'est une version hivernale que je vais vous montrer.

Image0043

Image0033

Image0030

Merci à ma grande, de bien vouloir me prendre en photo dans le jardin. Moi qui déteste être prise en photo, ce n'est pas facile pour elle...

Image0017

Image0022

Image0026

Il n'y a aucune difficulté quant à la réalisation du modèle puisque la taille est élastiquée. Je n'ai pas particulièrement suivi les explications du magazine,car elles me semblaient quelque peu nébuleuses.

J'ai ajouté des boutons au niveau des poches pour décorer et j'ai également allongé le modèle de quelques centimètres.

Mon tissu prune et noir vient de la tissuterie.

Je vais maintenant aller retrouver mon manteau Le Précieux qui avance bien. Je remercie toutes celles qui m'ont envoyé de bonnes ondes, apparemment, ça fonctionne. Pourvu que ça dure...

 

 

 

Posté par littlesomething à 05:09 PM - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


vendredi 10 novembre 2017

De Saint-Malo à Malo...

Amoureuse inconditionnelle de la ville de Saint-Malo, il était évident qu'un jour j'aurais envie de coudre la robe Malo d'Anne Kerdilès.

Comme j'aime les coupes épurées et simples, cette robe ne peut que me plaire. J'ai cependant une préférence pour la version qui propose des manches.

Image0004 

Image0002

Image0003

Image0006

Image0009

Image0010

Image0012

Image0015

Image0016

 

Le tissu vient de la Tissuterie et il est TRES extensible, mais pas dans le droit fil. Pour avoir plus de confort, je n'ai donc pas respecté ce droit fil, ce qui a eu pour effet de modifier les motifs, qui se retrouvent à la verticale. 

J'ai rallongé la robe de quelques centimètres (6 cm, je crois) et j'ai fait de même avec les manches qui sont maintenant 3/4. J'avais un petit coupon, j'ai utilisé le maximum exploitable pour avoir des manches les plus longues possible. Je pense que je referai une version hivernale, noire - parce que ça fait longtemps - que j'imagine très bien portée avec des derbies au quotidien et des talons de dadame pour les soirées, le tout avec un grand sautoir. Quand je vous dis que j'aime la sobriété.

Ce week-end, je vais essayer de coudre mon manteau Le Précieux de la Jolie Girafe, dans ma laine Kenzo bleu marine . Cela me fiche un stress incroyable rien qu'à l'idée de peut-être flinguer ce superbe drap de laine... Envoyez-moi de bonnes ondes...

 

Posté par littlesomething à 03:24 PM - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 3 novembre 2017

Couleurs automnales...

Folk et bohème sont les deux qualificatifs qui me viennent à l'esprit quand je regarde ma dernière robe.

La désinvolte est mon patron préféré depuis quelques temps. Cette version est déjà la quatrième que je vous montre.

Cette fois-ci, je l'ai simplement rallongée pour avoir une longue robe aux couleurs automnales.

Image0004

Image0002

Image0014

Image0017

Image0024

Image0030

Le tissu vient des Tissus du Renard.

Je n'ai pas coupé mon patron dans le droit fil pour pouvoir utiliser la bande fleurie dans le bas de la robe.

Au départ, j'avais également fait les volants de manche dans le même imprimé, mais c'était vraiment too much.

Comme vous savez tout le bien que je pense de ce modèle, je n'ai pas grand chose à ajouter, si ce n'est que je n'ai pas encore cousu de version robe courte et qu'il faudrait bien que j'y remédie.

J'ai pas mal cousu pendant les vacances, il ne reste plus qu'à prendre des photos et prendre un peu de temps pour écrire quelques petits billets... 

mardi 31 octobre 2017

Je couds ma garde-robe capsule #10

C'est moi ou bien les mois ne font plus qu'une dizaine de jours ?

Heureusement, la garde-robe capsule me permet de venir dépoussiérer mon petit blog.

Pour l'épisode numéro 10, j'ai choisi, après avoir changé d'avis au moins 10 fois, de vous présenter un haut en jersey ou molleton. En janvier dernier, je n'avais pas hésité une seule seconde sur le haut jersey que j'allais coudre. Ce serait le petit haut à décolleté carré de Vanessa Pouzet, le Wanted.

Sauf que le temps a passé, de nouveaux patrons sont sortis et très récemment je suis tombée sur un molleton joli-joli à la tissuterie.

Et c'est ainsi, que je viens finalement vous montrer une Désinvolte de la Jolie Girafe en molleton.

Le concept de la garde-robe capsule est entièrement respecté, puisque qu'avec ma désinvolte, je porte mon pantalon Gilbert, cousu le mois dernier.

Je ne suis pas certaine d'être plus responsable dans mes achats de tissus et de patrons - je pourrais m'étouffer rien qu'en le disant - , mais je suis en mesure de m'habiller quasi-entièrement de la tête aux pieds (slips, chaussettes et soutifs, rassurez-vous je ne m'occuperai jamais de votre sort et continuerai de vous acheter). Je m'aperçois aussi que j'aime tous les vêtements que j'ai cousus et je les porte tous régulièrement. Le contrat est donc rempli, puisque j'ai une garde-robe réfléchie et j'en suis bien contente. Le seul bémol, c'est qu'elle n'est pas moins remplie...

Comme le patron s'appelle la Désinvolte, j'ai imaginé que je pourrais le coudre de façon tout à fait désinvolte :

Le molleton ne fait pas partie des tissus conseillés ? Pas grave, on va essayer.

Le patron a une jolie patte de boutonnage au niveau du décolleté ? Pour éviter les surépaisseurs, on ne va pas la faire.

Et voilà le résultat :

Le tissu est très difficile à prendre en photo...

Image0019

Image0003

Image0004

Image0007

Image0010

Image0011

Image0012

Image0014

Pour zapper la patte de boutonnage, il suffit de placer le devant du corsage sur le pli et de faire la même chose avec la parementure, sans la prolonger à la verticale, puisqu'il n'y aura pas de boutonnières à faire. La parementure rejoint le pli du tissu. 

Cette désinvolte molletonnée est tellement confortable que je ne veux plus la quitter.

Pour les deux derniers épisodes de la garde-robe capsule, il me reste la chemise et la veste à coudre.

Pour la chemise, je pense que ce sera toujours la mélilot de Deer and doe et pour la veste, ce sera certainement Mona de la Maison Victor. J'ai vu que le velours à grosses côtes revenait en force, alors qui sait, peut-être que ma Mona suivra la tendance ?

 

Posté par littlesomething à 11:38 AM - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 18 octobre 2017

Puisqu'il n'y a plus de saisons #2

C'est bien la première fois que je souffle mes bougies par un grand beau temps ...

Moi, la fille d'Octobre, j'aime beaucoup cette saison où les couleurs de la nature sont si belles.

Mais, cette année, le soleil est aussi de la partie.

Alors j'ai renoncé à porter mes collants et mes boots, et j'ai quand même accepté de mettre mes jupes estivales.

Et c'est ainsi que je je peux vous montrer deux jupes "chardon" de chez Deer and Doe, que j'ai réalisées en fin d'été, quand le temps était automnal.

Vous ne comprenez rien à cette météo? C'est normal, moi non plus.

Image10042

Image10044

Image10048

Image10052

Image10057

Image0031

Image0035

Image0037

Image0039

Bien sûr, ce modèle a été vu et revu sur la blogosphère, mais c'est un intemporel de la garde-robe. Il peut -être cousu en toute saison.

Il est très simple à réaliser, puisqu'il s'agit d'un jeu de pli creux réguliers et de poches prises dans la couture.

Le premier tissu vient de chez Mondial tissus et le deuxième des tissus du renard. Ce sont des cotons.

La jupe chardon est bien ajustée au niveau de la taille et se porte assez haut. Votre tour de taille sera donc la mesure la plus importante pour déterminer quelle taille couper.

L'automne est annoncé, je vais maintenant pouvoir me lancer dans des réalisations plus hivernales.

J'ai d'ailleurs à vous montrer ma désinvolte, version longue, qui est tout à fait, au vu des couleurs, complètement raccord avec la couleur des feuilles qui tombent dans mon jardin.

J'ai mille et un projets qui fourmillent dans ma tête pour ce qui va suivre. La liste de mes envies change sans arrêt, et là, je viens de voir la nouvelle collection de chez Orageuse pattern... ça ne s'arrêtera donc jamais ?

Rassurez-moi, vous êtes bien comme moi ?

 

 

Posté par littlesomething à 05:23 PM - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


samedi 14 octobre 2017

Puisqu'il n'y a plus de saisons ... #1

Cet été et en Septembre, j'ai cousu plusieurs vêtements que je pensais ne pouvoir vous montrer qu'au printemps prochain.

Je les avais même rangés sans les photographier.

Mais l'été indien s'étant invité au mois d'Octobre, je me suis finalement décidée à publier l'une de mes cousettes en jersey.

J'avais adoré le patron de wear lemonade, offert dans le modes et travaux, et j'avais surtout beaucoup aimé les versions robes que my dress made avait faites.

Aux tissus du renard, j'avais également trouvé une viscose de la collection actuelle de chez Caroll, que je n'ai bien évidemment - dans un élan de sagesse, c'est si rare...- pas achetée. Dommage.

Mais ils ont proposé ce même imprimé dans un jersey de viscose, de très belle qualité. J'aime moins le jersey, mais j'ai eu peur de regretter - En fait, je ne suis pas si raisonnable...-

Image0015

Image0014

Image0016

Image0008

Image0010

Image0011

Image0012

Image0021

Image0022

 

J'ai coupé le haut en taille 40 et pour le bas, j'ai coupé deux rectangles dans le laize que j'ai adaptés à la longueur de la ceinture.

Je ne suis d'ailleurs pas vraiment convaincue par la présence de cette ceinture que l'on doit élastiquer. Je pense que la prochaine fois, car prochaine fois il y aura, je rallongerai le buste et piquerai mon élastique dans la marge de couture.

J'ai cousu le dos mais ce n'est pas une bonne idée. Je pense que je vais le découdre pour avoir un rendu plus souple et qui donne moins l'impression d'un dos en V.

Je n'avais pas remarqué que le modèle avait des manches chauve-souris et cela me plaît bien. Cela me rapelle les pulls que j'aimais piquer à ma mère dans les années 80.

Pour les non-couturières, je vous montre ce tissu que l'on trouve chez Caroll, en robe longue, en jupe ou en chemise :

robe caroll

En ce moment dans mon atelier, attend une robe longue désinvolte ODV. Le tissu est très automnal, alors je ne suis pas pressée. Je vais plutôt profiter de ces quelques journées ensoleillées pour vous montrer mes deux jupes "Chataîgne" estivales.

 

samedi 30 septembre 2017

Je couds ma garde-robe capsule #9

Aïe aïe aïe, nous sommes presque au bout de la garde-robe capsule et ce mois-ci, je me suis enfin attaquée à un vêtement que je ne porte quasiment jamais : le pantalon.

Moi qui suis une grande adepte des robes et ne me sens pas vraiment à l'aise en pantalon, ce projet n'était pas chose aisée.

A force de ne coudre que des robes, la braguette - que j'avais pourtant déjà cousue une fois - me faisait vraiment peur. Mais les tutos que l'on trouve sur le net sont d'une grande aide, et cette crainte de l'échec a vite disparue.

J'ai jeté mon dévolu sur Gilbert, un ancien patron de la République du chiffon.

Alors, je vous déconseille tout de suite ce modèle si vous débutez en couture.

Les explications ? Pffft, il n'y en a presque pas.

Le pdf? Ah bon, il faut donner un plan pour montrer l'ordre d'assemblage des feuilles entre elles.

Quand tu as un pdf, tu gagnes du temps évidemment ... ? Eh non, tu as le droit de décalquer le patron quand même!

Bref, c'est un patron à réserver aux couturières aguerries.

Je ne connaissais que les patrons pochettes de chez RDC, et j'en ai toujours été très contente. Je me dis que ce manque de clarté et d'explications n'est qu'une erreur de jeunesse de la marque. Je préfère me dire qu'elle a su évoluer et que maintenant les patrons sont beaucoup plus aboutis.

Gilbert donc...

Par avance, je vous prie de me pardonner: j'ai porté ce pantalon plusieurs fois avant de me photographier et le côté froissé est complètement indépendant de ma volonté ... ou plutôt complètement dépendant de ma flemme de sortir le fer à repasser! 

Image0002

Image0004

Image0007

Image0008

Image0009

Image0012

Image0013

Image0018

Image0019

 

Image0025

 

Image0027

Le modèle datant d'il y a quelques temps maintenant, m'a semblé très large au premier essayage. Je l'ai donc beaucoup réduit au niveau de l'entrejambe et sur l'extérieur de la jambe. Il est encore trop ample à mon goût, mais il a l'avantage d'être confortable.

Mon tissu est un satin de coton des Coupons Saint-Pierre et le tissu des fonds de poches est une chute de viscose dont je ne me souviens plus la provenance.

Depuis ces photos, j'ai ajouté des passants pour pouvoir porter mon Gilbert avec une ceinture.

Je n'étais pas très fan des pinces cousues sur quelques centimètres à la verticale, alors j'ai simplement réalisé des plis couchés.

Pour une première, je suis plutôt contente. J'attends avec impatience le nouveau pantalon de chez Delphine et Morissette afin de ne pas perdre la main. 

Mais en ce moment j'ai très envie de me coudre un manteau Le précieux et un trench Magnésium... et c'est sans oublier les derniers projets de la capsule. Il me reste la veste - pourquoi pas une nouvelle Slowly ODV ?- la chemise- certainement la Mélilot Deer and Doe- et un haut en jersey - peut-être le haut de la combi-short Claudia wear lemonade, qui est un magnifique dos cache-coeur ? -

Je ne sais pas si en cette fin de parcours vous êtes aussi enthousiastes que moi d'avoir réalisé de belles pièces pour votre garde-robe, mais je crois que j'ai hâte qu'un autre projet aussi motivant voie le jour.

 

 

mercredi 13 septembre 2017

Dans ce monde de brutes...

...il est toujours agréable de se dire ou d'entendre des mots doux.

Alors que demander de plus quand il s'agit de les coudre ? 

Le petit nom de l'un des derniers patrons de Aime comme Marie m'a bien évidemment attirée.

La forme cache-coeur de cette robe encore plus.

Rien de plus féminin.

Image0012

Image0014

Image0016

Image0021

Image0030

Image0031

Image0046

Image0049

Image0051

J'ai coupé une taille L. Comme toujours entre deux tailles, j'ai surtout tenu compte des mensurations données pour le tour de poitrine.

Ma viscose (?) vient des tissus du renard et comme elle était légèrement transparente, j'ai ajouté un empiècement au niveau du jupon arrière, en faisant un petit pli creux pour plus d'aisance. Ce n'est certainement pas très académique, mais je n'avais pas envie de la doubler entièrement sachant que les autres empiècements, notamment  les devants, se retrouvent croisés, donc opaques.

Image0028

 

J'ai hésité avant d'acheter ce tissu. Je l'aime bien, mais je trouve qu'il a un fort potentiel mémérisant, comme dirait l'autre. Christina, si tu me lis...

C'est la raison pour laquelle, je porte ma Aime comme mots doux avec ma veste en jeans et des chaussures compensées.

Le métrage nécessaire est très important pour réaliser cette robe, mais il est possible d'utiliser moins de tissu. En posant un biais sur tout le décolleté devant et l'encolure puis en réalisant des ourlets partout au niveau des jupons, je pense que vous  n'aurez pas besoin de la longueur préconisée - La parementure prend beaucoup de place sur le plan de coupe-. Attention cependant, les coutures seront alors apparentes. La robe Franklin par Linna Morata chez Mondial tissus semble être réalisée de cette manière. Au passage, vous avez vu cette collection de tissus ? Elle est à tomber.

Je n'ai pas fait de modifications sur ma robe, mais j'ai préféré sous-piquer puis fixer à la main la parementure, afin qu'elle tienne bien en place.

J'ai cousu un bouton pression au niveau du décolleté, mais je vais recommencer, l'une des pressions est trop décalée.

Je suis complètement convaincue par ce modèle et je pense le réaliser dans un tissu plus soft, peut- être pour l'hiver d'ailleurs. Cette version est très légère et l'automne qui a décidé de s'installer ne va pas me laisser la possibilité de la porter avant le printemps prochain.

Ce serait peut-être le moment de choisir le pantalon qui viendra étoffer ma garde-robe capsule ?!

Et ce n'est pas facile, quand on ne porte que des robes.

 

Posté par littlesomething à 04:53 PM - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 7 septembre 2017

Pas si désinvolte que cela...

Et voilà, nous y sommes, c'est le grand soir! J'ai donc la chance de vous présenter en même temps que d'autres testeuses, le dernier patron de la jolie girafe : la désinvolte.

La désinvolte est une blouse légère au style bohème avec des manches volantées, un joli décolleté boutonné et des basques.

Ce nouveau test proposé par Nathalie, m'a tout de suite séduite.

Etant entre deux tailles selon le tableau de mensurations ODV, j'ai réalisé deux blouses.

Je vous montre, je vous en parle ensuite.

Image0006

Image0005

Image0001

 

Image0023

Image0039

Cette première version a été taillée en L. 

Le tissu est une broderie anglaise qui vient des Coupons Saint-Pierre et il se prête parfaitement au style de cette désinvolte.

Il n'y a pas de difficultés quant à la réalisation de cette blouse, d'autant que les explications sont très claires.

Concernant le temps de réalisation, il vous faudra environ 3h, peut-être 4 si vous choisissez un tissu fuyant et que vous faites toutes les surpiqûres ? Je n'ai pour ma part, surpiqué que l'encolure, ce qui permet à la parementure de très bien se tenir.

J'avais commandé de jolis boutons il y a très longtemps sur Little fabrics et j'ai enfin trouvé comment les utiliser. Il faut dire que j'étais quelque peu fâchée avec ma MAC qui me faisait des boutonnières cra-cra depuis quelques temps, et j'avais tendance à me diriger vers des patrons sans boutons. Eh eh, maline je suis, maline je reste!

Cela dit, je réussis très bien à enlever ma désinvolte sans la déboutonner. Celles qui ont donc peur des boutonnières peuvent très bien coudre des boutons décoratifs.

Je vous parle maintenant de ma deuxième version, coupée en taille M avec un ajustement FBA (full bust, c'est plus classe en anglais, mais vous voyez l'idée...)

L'ajustement me semble parfait et je peux ainsi valider la taille M.

Mon souci a été le tissu très difficile à travailler. 

Je ne l'ai amidonné qu'une fois les pièces coupées, ce qui a eu pour effet de les déformer, notamment la parementure quand je l'ai entoilée. J'ai donc dû bidouiller lors de l'assemblage car l'une des parementures était devenue beaucoup trop longue. Je me retrouve avec une encolure un peu trop lâche sur le côté droit. Ce n'est pas non plus archi-visible, mais moi je le sais.

Donc si jamais vous avez envie de coudre la désinvolte dans un tissu type viscose ou mousseline, n'hésitez pas à amidonner entièrement votre tissu avant la découpe.

Image0013

Image0016

Image0029

Image0030

Image0031

Image0035

Image0037

 

Cette viscose étoilée vient de chez Toto à Poitiers.

Les boutons rouge viennent de mon stock. Je les avais dénichés à Chamonix lors d'un vide grenier.

Le bilan de ces deux tests est plus que positif. Je pense que la taille M avec FBA est la taille qui me convient le mieux. J'ai très envie de me coudre une nouvelle désinvolte en chambray.

Les manches volantées ne plairont peut-être pas à tout le monde, mais je crois que l'on va en voir fleurir un peu partout dans les collections, cet hiver. Et si toutefois, comme certaines personnes allergiques aux volants et frou-frous, vous ne pouvez vous y faire, j'imagine très bien cette blouse sans les ajouter.

Une fois de plus, je te remercie Nath et j'espère que ce patron va plaire, tout autant qu'il m'a plu.

Je m'en vais maintenant découvrir les versions des autres testeuses :

  Christine, Marie, Marie, isabelle, Virginie, Emilie et Dominique.

 

 

samedi 2 septembre 2017

Histoire d'un sauvetage ...

Au mois de Juin, j'ai eu une envie soudaine de partir en mer.

Ma destination ? Belle-île.

Je commence à naviguer, j'avance au fil de l'eau, tout va bien.

Soudain, des vents contraires se mettent à souffler, et je commence à ne plus savoir que faire. Je ne suis qu'un marin d'eau douce, moi.

C'est alors que je me mets à couler...

Triste fin, pour ma robe Belle-île que je me réjouissais de coudre.

Le problème, c'est que je ne comprends pas bien les explications du livret.

Elles sont trop succintes à mon goût, concernant l'empiècement d'épaules et la parementure boutonnée.

Je n'aime pas ne pas comprendre, alors après m'être un peu obstinée, je laisse tomber.

Je me dis que lorsque l'envie reviendra, je redécouperai un nouvel empiècement et une nouvelle parementure.

Le temps passe, les grandes vacances avec un temps souvent maussade passent également.

Et c'est seulement la veille de ma pré-rentrée que je décide de repartir à Belle-île (sans doute un acte manqué).

Mais là, nouveau problème, je ne sais plus exactement là où je me suis arrêtée.

Pas envie de me faire des noeuds au cerveau, je me lance dans une version "à la one again", pour réaliser le haut de la robe.

Le résultat est différent, mais ma petite robe me plaît. Si ce n'est plus la robe Belle-île, ce sera la robe l île d'Yeu.

Image0001

Image0005

 

Image0015

Image0016

Image0018

Image0019

Image0022

Image0026

Image0028

Image0034

Image0040

Image0002

J'ai utilisé une autre robe et mon mannequin Lady Valet pour obtenir la bonne taille.

J'ai éliminé la parementure boutonnée et j'ai utilisé une bande avec les rayures horizontales pour assembler les deux devants par le milieur. 

J'ai désolidarisé les empiècements épaules de la parementure et je les ai raccourcis.

J'ai fait les fronces comme indiqué. C'est un détail que je trouve très joli sur ce modèle, d'autant que là aussi, j'ai joué avec le sens des rayures.

J'ai cousu un biais maison au niveau de l'encolure mais je ne l'ai replié qu'une fois.

Ma robe risquait d'etre difficile à enlever, alors j'ai ajouté une fermeture invisible sur le côté.

Le bas quant à lui, n'a pas du tout été modifié.

J'ai posé des boutons gris deux par deux qui ne sont que décoratifs.

Mon tissu est une popeline Lacoste qui vient des Tissus du Renard. Elle est de très belle qualité.

Ma robe "île d'Yeu" me plaît beaucoup, malgré toutes mes péripéties.

Je verrais bien une nouvelle robe en ajoutant du passepoil sur la fausse patte de boutonnage.

En conclusion, c'est un sauvetage réussi, et c'est tant mieux!

 

 

 

Posté par littlesomething à 03:12 PM - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,