Little something

jeudi 10 mai 2018

Mille milliards de mille sabords...

Avant de vous parler de mon petit capitaine Haddock version féminine, je tiens à remercier sincèrement toutes celles qui m'ont encouragée à continuer à venir laisser une trace de mes cousettes sur mon blog.

Aujourd'hui, je n'ai pas cousu pour moi, et on peut dire que c'est très inhabituel.

Ce qui est encore plus inhabituel, c'est que j'ai cousu pour ma grande.

Mon Adé a beau avoir 15 ans, elle ne montre aucun intérêt pour les vêtements - au grand dam de sa mère, mais pas de son portefeuille -

Pas la peine de lui proposer une petite sortie shopping, cela ne l'intéresse pas.

Les quelques vêtements que je lui achète ou que je lui couds, ne sont que des vêtements dont elle a besoin. Quelle sagesse... Elle ne tient vraiment pas de ses parents, cette enfant...

Par chance, mademoiselle Adé, aura bientôt besoin d'une marinière pour notre spectacle de chorale.

Je me suis donc exécutée avec grand plaisir, et j'en ai profité pour ressortir un livre que j'ai depuis très longtemps : le coton, lin et liberty d'Astrid Le Provost. 

Image0012

Image0003

Image0021

Image0013

Image0015

Image0016

 

Ce magnifique jersey vient des tissus du renard.

Côté modifications j'ai ajouté un pli creux au niveau de l'encolure, car malgré la taille 34, cette dernière était trop grande. J'ai raccourci les manches pour qu'elles soient 3/4 et pouvoir faire un petit revers, comme sur la photo. J'ai aussi beaucoup diminué la longueur de la marinière.

J'aime beaucoup le petit empiècement placé au niveau des épaules; j'ai changé le sens des rayures quand je l'ai coupé, pour le mettre en valeur.

Je n'ai pas mis les poches par choix.

Les chiens ne faisant pas des chats, mon Adé déteste, comme sa mère, les séances photo, et quand je lui demande d'être naturelle, voici ce qu'elle me propose :

Image0023

Image0024

Ressortir le livre Coton, lin et liberty, m'a donné envie de coudre la robe liquette, que j'avais repérée depuis très longtemps. Alors, on ne perd pas une minute, au risque de changer pour la énième fois d'idée ou de projet, et on file à l'atelier.

 

 

 

 

 

 

Posté par littlesomething à 02:26 PM - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 2 mai 2018

Comme au bon vieux temps...

Au bon vieux temps, il y avait plein de blogs.

Beaucoup prenaient le temps d'écrire un long billet pour décrire sa dernière cousette et donner des conseils.

Il y avait aussi, des gentilles personnes qui laissaient une trace de leur passage avec un petit commentaire qui faisait plaisir et donnait envie de continuer.

Oui, c'était comme ça au bon vieux temps.

Je ne suis pourtant pas une personne tournée vers le passé, qui trouve que tout était mieux avant; mais là, je dois dire que je suis un brin nostalgique.

Même si c'était souvent virtuel - pas toujours dans mon cas, car dès que c'était possible, je faisais connaissance avec les blogueuses que j'aimais suivre -, c'était plus construit et moins superficiel.

Il fallait prendre du temps. Et c'est bien de prendre du temps.

Il y a des choses que j'aime bien sur IG, mais j'ai comme un manque.

Sauf que je ne peux pas me battre contre des moulins. Un blog moribond, avec très peu de commentaires...reste moribond et est voué à disparaître. En revanche, je ne fermerai pas mon blog, parce que j'y suis attachée, mais je crois vraiment que ça sent le sapin... 

Bref... comme au bon vieux temps, je vous présente aujourd'hui une cousette japonaise.

Vous vous souvenez, de nos commandes sur Pomadour, au Japon ? Burda était tellement en retard en termes de style, que seuls les patrons japonais nous permettaient de suivre la tendance.

Cette blouse est justement pile dans la tendance actuelle, avec un col à frou-frous.

Image0003

Image0001

Image0004

Image0005

Image0002

 Cette blouse que j'ai réalisée dans un voile de coton, dont je ne me souviens plus la provenance - certainement le Mans? - est facile à coudre.

La seule difficulté, c'est de bien répartir les fronces au niveau de l'encolure et de poser proprement le biais.

Je vois que beaucoup se séparent actuellement de leurs livres japonais sur Instagram. Hors de question pour moi! J'y suis autant attachée qu'à mon blog. Les modèles sont simples et intemporels et me plaisent toujours autant après 11 ans de couture et 8 ans de blog.

A quand ? Je ne sais pas.

J'ai beaucoup cousu ces derniers temps mais je n'ai rien photographié.

Il va falloir se remuer.

 

 

 

 

Posté par littlesomething à 11:19 AM - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 17 avril 2018

Billie, mon idole...

Elle n'a pas pu vous échapper lors de sa sortie la semaine dernière.

Billie, c'est LA veste qu'il faut avoir et qu'il ne faut pas avoir peur de coudre.

Elle est stylée, chic et décontractée à la fois, et elle s'encanaille parfois pour ressembler à un perfecto.

Pour le test de ce patron que m'a proposé Karine, j'ai tout de suite eu envie de tester le perfecto, mais mon entourage préférait l'autre version.

Qu'à cela ne tienne, j'aimais les deux styles, ce n'était donc pas un souci.

Voici une avalanche de photos, pour que vous puissiez vous faire une idée des petits détails qui font toute la beauté de cette veste.

DSC_0006

DSC_0003

DSC_0001

DSC_0012 (2)

Image0021

Image0024

Image0008

Image0007

Image0012

Image0011

Image0013

Image0022

Image0027

Image0029

 

Pour réaliser Billie, j'ai utilisé presque exclusivement des tissus que j'avais en stock. C'est un mi-mi, c'est un miracle.

J'ai seulement acheté 30 cm de tissu matelassé pour les empiècements d'épaules et de manches. Ce tissu vient de la tissuterie.

Le corps de veste est une gabardine avec un tissage à chevrons de chez Little fabrics. A l'origine, elle était kaki mais elle n'avait pas aimé le premier lavage et de vilaines tâches blanches étaient apparues un peu partout sur le tissu. Cynthia m'en avait gentiment fait cadeau et je l'avais donc teint avec la teinture Idéal noire.

La doublure dans un style Burberry est un lin qui vient des coupons Saint-Pierre à Paris, que j'avais depuis très très longtemps.

Aux manches, pour que la veste s'enfile facilement, j'ai utilisé une chute de satin beige.

J'ai été testeuse pour la taille 40. Cette veste est tellement bien coupée, que je peux la fermer sans problème, malgré mon bonnet D ... même si je porte toujours mes vestes ouvertes!

Les explications sont ultra limpides, les schémas sont très clairs; il ne faut donc pas hésiter à choisir ce modèle si vous réalisez une veste pour la première fois.

Les repères précis permettent d'avoir des pièces qui s'assemblent au millimètre près, c'est vraiment très agréable.

Je crois que vous avez compris à quel point j'aime cette veste. D'ailleurs, je suis en train de terminer une nouvelle version plus estivale et je devrais vous la montrer très rapidement.

Un grand merci à toi Karine de m'avoir fait confiance. Tester un patron est une expérience enrichissante, et je suis ravie d'y avoir participé.

Pour l'instant le patron est en pdf sur la boutique pm patterns ; il sortira en pochette fin avril. Autre détail qui a son importance, Karine a fait en sorte de proposer son patron jusqu'à la taille 52. Bref, n'attendez plus, pour avoir, vous aussi, le plaisir d'ajouter Billie à votre dressing.

 

Posté par littlesomething à 10:00 AM - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 10 mars 2018

Mon défi col V en dentelle...

Il y a peu de temps, je vous disais que j'avais perdu le mojo de la couture.

Je crois que mon envie de coudre revient. Et elle revient d'autant plus facilement quand des défis motivants me sont lancés.

Celui proposé par Sylvie en fait partie : "mon col V en dentelle."

Je trouve la dentelle par petites touches très élégante et j'avais justement des galons de dentelle qui attendaient leur heure dans mon atelier.

La mode des cache-coeur battant son plein, j'ai ressorti un patron japonais d'un de mes livres fétiches - le 5 - pour coudre le modèle qui est en couverture. Ce modèle avait déjà fait ses preuves, je ne prenais pas trop de risques.

Image0018

Image0002

Image0004

Image0020

Image0024

Ce cache-coeur ressemble beaucoup à Eugéniiiiie, mais les manches sont remplacées par de petits mancherons froncés.

Le voile à pois que j'avais depuis des lustres et qui vient de chez Toto au Mans, étant transparent, j'ai entièrement doublé le haut du cache-coeur avec un voile beige des tissus du renard. J'y ai ensuite inséré mon galon en dentelle que j'avais eu aux puces des couturières d'un village près de la maison. Et comme je trouvais mon galon très joli, j'en ai aussi rajouté sur la bordure des mancherons.

J'ai dû ajuster sur moi les deux pans pour que le cache-coeur se place bien, sans baîller, et j'ai d'ailleurs dû m'y reprendre à deux fois. J'ai aussi rabaissé les pinces, car elles sont toujours trop hautes sur les patrons japonais.

Ma petite tunique me plaît beaucoup, même s'il faut que je me réhabitue aux formes très amples que j'avais réussi, non sans mal, à chasser de mon dressing. Quand on est loin d'être mince, ces coupes ne sont pas très flatteuses. Sur ces belles paroles, je vais aller me coudre une robe Elona mum, qui bien sûr, n'est pas du tout ajustée...

Posté par littlesomething à 09:12 AM - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 1 mars 2018

Arrêter le temps...

Me dire que je suis devenue maman en 2003, ça passe...

Mais en même temps réaliser que cela implique que ma petite minette, seulement née avant-hier, a eu 15 ans, je ne sais pas pourquoi, mais je l'intègre beaucoup moins bien.

Pour son anniversaire, j'ai pensé que ce serait bien d' offrir à ma grande une petite cousette homemade, afin que cette demoiselle qui ne s'intéresse absolument pas aux vêtements, puisse un peu étoffer sa garde-robe.

J'ai jeté mon dévolu sur le top iris, dont j'aime à la fois la simplicité et le détail des noeuds aux manches.

Image0019

Image0001

Image0002

Image0005

Image0018

Mon adorable demoiselle est très contente de sa nouvelle tunique, même si bien évidemment, les livres qu'elles a reçus en cadeau l'ont beaucoup plus intéressée!

La viscose vient des tissus du renard.

C'est le père Noël qui m'a apporté ce patron et je sais que très vite une version robe sortira de mon atelier.

Mais d'abord, il faut que j'aille terminer mon défi décolleté en dentelle de Sylvie.

 

Posté par littlesomething à 02:05 PM - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


mercredi 21 février 2018

Celle qui avait perdu le mojo ...

Oh la la, rien ne va plus par ici...

On dirait que j'ai perdu le mojo de la couture.

On dirait bien que je suis aussi en train de passer par une phase SANS.

Sans envie de coudre.

Sans envie de poster ce que j'ai déjà cousu.

Sans envie de bloguer.

Alors, il faut que je me donne un bon coup de pied au derrière et que je retourne dans mon atelier.

Il faut dire que ce début d'année a été bien chargé.

Après un superbe voyage en Irlande avec mes 4è, qui ont vraiment été extra, alors que ce n'était pas du tout gagné, nous sommes allés faire un tour à Paris, puis à Saint-Malo et enfin au Mont Saint-Michel. Nous avons aussi fêté les 7 ans de mon petit bonhomme. Bref, je n'ai pas vraiment eu l'occasion de penser couture et encore moins de coudre.

Je pensais qu'une fois rentrée à la maison, je me jetterais littéralement sur ma machine à coudre, mais non, j'ai préféré lire un polar : Lisa Gardner "Famille parfaite".

Mais que se passe t-il ?

J'ai des montagnes de nouveaux tissus auxquels j'aimerais jeter un sort, mais j'en ai tellement que je ne sais plus par quoi commencer. Je regarde mes patrons jamais cousus en même temps que je suis les nouveaux patrons qui font leur apparition et je ne sais plus à quel saint me vouer. Est-ce que ces dites nouveautés en sont vraiment ? Est-ce que certaines créations ne finiraient pas par être redondantes ? Est-ce qu'en modifiant un petit quelque chose sur mes patrons, je ne serais pas capable de m'en approcher ? Bon, vous le voyez bien, je perds un peu de mon enthousiasme face à cette frénésie, et parfois ça me fatigue.

Disons-ou du moins espérons- que l'envie de coudre reviendra avec le printemps.

En attendant, je fais un petit effort et viens vous montrer mon Elona mum de chez Ikatee que j'ai cousue il y a quelques mois.

 

Image0011

Image0012

Image0014

Image0020

 

J'ai réalisé ma blouse dans un twill de viscose des Tissus du Renard. Le twill étant d'une douceur incroyable, ma blouse est très agréable à porter.

Au gré de mes balades, je me suis aperçue que cette viscose venait de la collection Armor lux (95 euros la bête, quand même!)

blouse_col_v_en_viscose

 

Les deux bandes aux imprimés ethniques qui se trouvaient aux lisières du tissu ne me plaisaient pas et je les ai coupées.

Moi qui voulais faire une Elona version robe, j'ai dû me résigner à faire une blouse car j'allais de ce fait, manquer de tissu.

Je me suis posée pas mal de questions au  moment de la réalisation car je ne comprenais pas la multiplication des empiècements selon que l'on mettait un volant ou non. 

J'ai laissé le tout décanter et finalement j'ai compris. Je trouve cependant que les indications sur les pièces du patron pourraient être plus limpides.

Le bilan de cette première expérience chez Ikatee reste très positif car ma blouse me plaît beaucoup.

J'ai d'ailleurs acheté une broderie anglaise noire en soldes pour faire la version robe.

Ecrire ces quelques lignes me réconcilie peu à peu avec mon blog et me redonne un peu envie de coudre, alors je  vais de ce pas décalquer le top Iris pour ma grande qui va avoir 15 ans demain. OMG...

Vous aussi vous trouvez que je suis un peu en retard ?

Allez, je file!

 

Posté par littlesomething à 01:56 PM - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 31 janvier 2018

Des jupettes en duo...

Il y a quelques temps de cela, au fil d'une conversation avec ma copine de blog, les filles du mercredi, nous nous sommes aperçues que nous avions beaucoup de goûts communs, notamment dans le choix de nos cousettes.

Et c'est ainsi que l'idée de réaliser une jupette en duo, nous est venue.

Les jupes font leur grand retour, et même si ce n'est pas pour me déplaire, j'aurai toujours malgré tout, une préférence pour les robes.

Pourquoi ? Pour leur confort, il n'y a rien qui te serre la taille, inutile de chercher un haut qui s'associe parfaitement à ladite jupe - C'est d'ailleurs souvent là mon problème, car je ne sais jamais quoi mettre avec... la vie est dure parfois ...-

Des jolis collants, des derbies ou des boots, un gilet ou une veste, et zou, je suis prête : pratiques les robes!

Mais, j'avais quand même repéré la dernière collection chez Atelier Scammit et Novembre me plaisait beaucoup avec ses petits froufrous.

Moins sûre de moi pour le choix de la taille, j'ai pensé qu'une toile (Ô miracle)serait une bonne idée.

J'ai coupé une taille 40 dans une gabardine stretch de couleur prune, que j'avais depuis mes débuts en couture.

Pour la doublure, je l'ai achetée en soldes aux tissus du renard.

Comme tout le monde, je mettrai en avant la grande qualité des patrons de chez Atelier Scammit, les vidéos parfaites et très claires, et la sobriété des patrons avec quand même cette petite touche d'originalité. 

J'ai aussi aimé coudre cette doublure qui permet d'avoir de belles finitions.

Le seul hic pour moi, et ce n'est absolument pas dû au patron, c'est la trop grande extensibilité de ma gabardine qui a été très difficile à assembler au tissu fuyant de la doublure. J'avais beau poser les épingles pile en face des repères, je me retrouvais, une fois les tissus cousus ensemble, avec un décalage dont je ne voulais vraiment pas. En m'y reprenant plusieurs fois, j'ai vaincu la bête, hourra!

Ma jupe est peut-être un petit peu large au niveau des hanches, mais cela ne me gêne pas.

Comme ma jupe me plaît beaucoup, j'ai décidé que finalement ce ne serait pas une toile.

Qui plus est, les microbes ont eu raison de moi et je traîne une rhino pharyngite depuis un bon moment, ce qui a pour conséquence de m'éloigner de mon atelier; cela devient presque inquiétant de coudre aussi peu. La flemme m'envahit, les occupations diverses et variées aussi. 

Allez, je vous montre.

Image0007

Image0012

Image0016

Image0019

Image0003

Image0015

J'ai doublé mes froufrous aux poches avec du Liberty Eloïse, car il me restait une chute. Même si cela ne se voit pas, je sais qu'il se marie très bien avec la couleur de ma gabardine.

Sur la photo, je porte ma chemise Mélilot de Deer and Doe.

Il faut que je réfléchisse à une version estivale sans doublure, car j'ai trouvé un très joli sergé blanc cassé aspect lin, qui irait très bien avec cette petite jupette.

Maintenant, je vais faire comme vous, et aller voir les versions d'une certaine fille du mercredi.

 

 

 

 

Posté par littlesomething à 11:59 PM - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 19 janvier 2018

Le temps du bilan...

J'avais promis de faire le point sur ma garde-robe capsule 2017, alors le bilan, c'est maintenant!

Si vous m'avez suivie, vous savez à quel point j'ai aimé me lancer ce défi, moi qui commençais gentiment à m'endormir sur mes lauriers.

J'ai pu sortir de ma zone de confort, pourtant parfois si reposante, mais qui avec le temps, motive moins la couturière du dimanche que je suis.

Plusieurs pièces me faisaient peur dans cette capsule :

- la combinaison, mais je l'ai faite et j'ai très envie d'en refaire une pour le printemps.

- la chemise, parce que je ne suis très habituée à en coudre, mais je savais que c'était dans mes cordes avec un peu d'application.

- le manteau, mais je me suis lancée et depuis j'ai cousu le précieux de la Jolie Girafe.

- le maillot de bain, mais cette fois-ci, je n'ai pas relevé le défi et j'ai un peu triché en cousant bien du lycra, mais c'était une robe!

Et maintenant, ce qui est important, c'est de savoir si j'ai réellement porté ces vêtements de la capsule.

En Janvier, ce fut Areli :

114499546

J'aime beaucoup cette petite blouse et quand je la mets, on me fait souvent des compliments. Je ne la porte pas très souvent car je suis plus souvent en robe et mon dressing manque de jupes. Mais, j'ai prévu de coudre des jupes Novembre et des jupes Aime comme midinette pour pallier ce problème, qui n'en est pas vraiment un d'ailleurs.

En février, j'ai cousu la robe Melinda de chez RDC

114846341_o

J'aime beaucoup l'imprimé et la qualité du tissu, mais je ne porte pas très souvent ma robe car je trouve que la ligne de taille est un peu haute et j'ai également assez peu d'aisance à ce niveau. Je ne la mets surtout pas si je sais que j'ai un bon repas copieux!

En Mars, ce fut le tour du manteau Villette de la Maison Victor :

115320932

 C'était mon premier véritable manteau avec un col tailleur et j'ai vraiment été contente de réussir à relever ce défi. Je porte mon manteau assez régulièrement - sauf quand il pleut, et depuis un moment, il pleut souvent...- , mais j'alterne aussi avec mon manteau Le précieux ODV qui a été réalisé dans une laine Kenzo de beaucoup plus belle qualité. Mon manteau Villette peluche légèrement, mais ce n'est pas rédhibitoire.

En Avril, j'ai cousu une combinaison Josie de la Maison Victor:

115698917

 Avant de me lancer, c'était pour moi un véritable défi que de coudre une combinaison. Finalement pas de difficultés. Je l'ai portée à la maison, mais rarement au collège pour le côté peu pratique que vous devinez . Comme une nouille, j'avais entrepris de réduire la fourche dès la coupe du patron qui me semblait immense, mais bien entendu, c'était une erreur. Mon tissu, très joli en apparence, s'ést avéré de mauvaise qualité et est ressorti avec des traces blanches après le premier lavage. Une teinture bleu marine Idéal a réparé ce souci.

En Mai, j'ai cousu le short:

116136976

 L'été n'ayant pas été très ensoleillé - doux euphémisme -, j'ai assez peu porté ce short dont le tissu a des défauts.

Il n'est pas immense et je crois que j'aurais dû coudre une deuxième version de Chataîgne.

En Juin, j'ai cousu la jupe Copacabana de la Maison Victor:

116508910

Cette jupe est beaucoup trop grande pour que je sois complètement à l'aise. En raccourcissant l'élastique, peut-être que je la porterai davantage? En tout cas, j'aime beaucoup l'imprimé très printanier.

En Juin, j'ai cousu la chemise de nuit:

116848311

 Même si la couleur et les fines rayures de ce jersey qui dormait depuis des lustres dans mon atelier me plaisaient, je n'ai pas du tout aimé travailler ce jersey très lourd. Il est également très lourd à porter et pour l'instant cette chemise de nuit reste très souvent au placard.

En Août, j'ai un peu triché et j'ai cousu non pas un maillot de bain , mais une robe en lycra, comme je vous le disais :

117162215

 Je vais plutôt rarement à la mer, je déteste me mettre en maillot de bain, alors c'était certain que cette pièce ne serait jamais portée. Il était plus raisonnable de faire autre chose. D'ailleurs, j'ai beaucoup porté cette robe si confortable. Me voir porter cet imprimé si particulier, relevait déjà du défi.

En Septembre, j'ai tenté le pantalon Gilbert de chez RDC:

117543975

Je ne reviendrai pas sur les explications plus que succintes de ce patron, mais au final, je l'aime beaucoup. J'aime bien le porter avec des derbies et il est très confortable, peut-être même un peu trop car il se détend beaucoup en fin de journée. Depuis, j'ai acheté le pantalon Melvil de chez Slow Sunday et j'ai vraiment hâte de pouvoir le comparer à celui-ci. Peu de temps après, j'ai tenté Safran de Deer and Doe, mais je ne l'ai jamais posté car il a un défaut au niveau de la braguette, mais je n'arrive à l'expliquer ni à le corriger.

En Octobre, pour le sweat, j'ai hacké le patron de la désinvolte que j'ai cousu maintes et maintes fois, sans jamais me lasser:

117942381

 Ce pull est un vrai doudou et j'aime surtout le porter à la maison. 

En Novembre, j'ai cousu la chemise Mélilot de Deer and Doe:

118301600

 La batiste utilisée est superbe mais je n'ai pas encore beaucoup eu l'occasion de porter ma chemise car elle est à manches courtes. 

Et en Décembre, pour clore cette année de couture intense, il ne me restait plus que la veste. J'ai choisi Bergen de chez Anne Kerdilès, car le père Noël me l'avait apportée, et je lui ai rajouté un col:

118627642

 Le style teddy de ma veste me plaît bien, et j'aime bien la porter avec ma robe Malo, comme sur la photo.

Le tissu est un peu raide, mais je sais que moi, l'adepte des vestes, je porterai ma Bergen.

Je ne pense pas avoir été plus réfléchie et raisonnée en cousant cette garde-robe capsule, car j'ai énormément cousu à côté. La couture est une véritable addiction, je ne peux pas m'en passer. Ce qui serait bien, c'est d'arrêter d'acheter autant de tissus aux tissus du renard, car bientôt je n'aurai plus du tout de place pour les ranger ...  2018, ne semble pas être synonyme de Raison, car j'ai déjà un stock assez important pour préparer mes cousettes printanières et estivales. Alors je vous dis à bientôt pour de nouvelles cousettes!

 

Posté par littlesomething à 07:24 PM - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 6 janvier 2018

Un défi peut en cacher un autre...

La garde-robe capsule est terminée?

Tant pis... Mais je ne vais pas me laisser abattre.

Vite un autre défi!

 Devoir coudre un vêtement précis à une date imposée m'a redonné une motivation incroyable l'an passé.

Parfois, c'est vrai que le temps manque, l'envie n'est pas là, mais on se débrouille, on met de côté notre flemme, et on y va.

Bon, tout ça pour dire que je dis oui aux défis.

Et ça tombe bien, car le dernier proposé par Sylvie, alias Cdesyle m'a donné envie de participer.

Le thème ? "A travers les manches". 

Qui dit transparence, dit tissu très léger donc mousseline.

J'en avais justement acheté une il y a quelques mois aux tissus du renard. Depuis, je n'avais pas réussi à sauter le pas pour la coudre. Comment faire avec un tissu aussi fuyant et fin ? Surjeteuse ? Amidon ? Coutures anglaises ?

L'avantage de s'inscrire à un défi, c'est que l'on ne peut plus reculer.

De coupon plié dormant sagement sur les étagères de mon atelier, ma mousseline allait prendre forme pour devenir vêtement.

J'ai longtemps réfléchi au modèle que j'allais choisir car je ne voulais pas qu'il y ait trop de coutures compliquées. Et c'est ainsi que j'ai choisi une énième désinvolte de la jolie girafe, avec une transformation du col,comme je l'avais déjà fait et cette fois-ci, une longueur aux genoux.

Image0021

Image0001

Image0017

Image0018

Image0013

Image0007

Image0025

Image0026

Image0033

Image0042

Image0045

 

Cette mousseline s'est avérée très docile et ne m'a posé aucun problème ni à la découpe, ni à  la couture.

Je n'ai pas eu besoin d'utiliser d'amidon et j'ai pu surjeter toutes mes pièces sans difficulté.

Ma robe est un peu plus ample que pour mes autres versions car j'avais prévu un peu de marges au cas où je devrais faire des coutures anglaises.

J'ai entièrement doublé la robe au niveau du buste et du jupon, et j'ai bien évidemment gardé la transparence au  niveau des manches.

Merci encore Sylvie de nous avoir proposé ce défi, j'attends maintenant le prochain avec impatience.

Voici la galerie des 30 participantes à ce défi. N'hésitez pas à aller voir les différentes cousettes proposées en cliquant sur les liens sur le blog de Sylvie.

syl

dimanche 31 décembre 2017

Je couds ma garde-robe capsule #12

Et voilà nous y sommes.

C'est le dernier jour de l'année et c'est donc le dernier épisode de la garde-robe capsule, aujourd'hui même.

Il ne me restait plus que la veste à coudre et on peut dire que ce que je vais vous présenter n'était absolument pas prévu.

J'ai changé de nombreuses fois de modèle, même si j'ai longtemps hésité entre une magnésium, une mona de la Maison Victor et une énième veste boîte - le modèle japonais du livre 64-.

Et finalement, comme le Père noël m'a apporté une veste Bergen d'Anne Kerdilès, c'est ce patron que j'ai choisi.

Quand Bergen est sortie, je n'ai pas été vraiment charmée, mais je savais pas dire ce qui me gênait.

Puis au fil des réalisations - merci IG -, j'ai fini par lui voir un certain potentiel, voire un potentiel certain.

Les versions qui lui donnaient une allure de veste plutôt que de cardigan étaient celles que j'aimais le plus.

Et à force de la regarder, j'ai vu ce qui ne me plaisait pas vraiment : l'absence de col.

Finalement, ma Bergen ressemble presque a un blouson teddy avec ce col que je lui ai ajouté.

Je suis en total look Anne Kerdiles puisque vous pouvez voir sous la veste, ma robe Malo.

 

Image0025

Image0001

Image0003

Image0027

Image0023

Image0026

Le tissu vient des tissus du renard, rayon ameublement. Il est bleu et noir à chevrons ce qui le rend assez simple à associer.

Il n'a pas été du tout facile à travailler car il était rigide et bien épais, et j'ai évité de repasser car je n'étais pas très sûre de la composition du tissu.

Le patron est vraiment très bien coupé et tout s'ajuste parfaitement.

Etant donné l'épaisseur de mon tissu, je n'ai pas posé de pressions, et comme je ne ferme jamais mes vestes, ce n'est pas un souci.

Pour le col, j'ai coupé une bande rectangulaire que j'ai pliée en deux et j'ai coupé les deux extrémités en arrondi. J'ai cousu ces arrondis endroit contre endroit et j'ai retourné le col sur l'endroit. Aucune difficulté pour le poser, puisqu'il est pris en sandwich entre la veste et la parementure lors de la couture de cette dernière.

J'aime beaucoup mon pseudo teddy à la fois chic et décontracté. Je m'aperçois seulement qu'il me manque des jupettes pour le porter plus facilement avec les blouses que j'ai cousues cette année. Et je pense d'ailleurs qu'une jupe Novembre de chez Atelier Scammit lui conviendrait très bien.

Mais avant cela, j'aimerais participer au défi de Cdesyle "à travers les manches" pour enfin jeter un sort à ma jolie mousseline que j'ai la trouille de coudre.

Je ferai un bilan de mon année riche en couture, et ce, grâce à la garde-robe capsule, dès début janvier.

En attendant, je vous souhaite à tous et à toutes de passer un bon réveillon ainsi que le meilleur pour 2018.

See you next year!

happy