Little something

mercredi 13 septembre 2017

Dans ce monde de brutes...

...il est toujours agréable de se dire ou d'entendre des mots doux.

Alors que demander de plus quand il s'agit de les coudre ? 

Le petit nom de l'un des derniers patrons de Aime comme Marie m'a bien évidemment attirée.

La forme cache-coeur de cette robe encore plus.

Rien de plus féminin.

Image0012

Image0014

Image0016

Image0021

Image0030

Image0031

Image0046

Image0049

Image0051

J'ai coupé une taille L. Comme toujours entre deux tailles, j'ai surtout tenu compte des mensurations données pour le tour de poitrine.

Ma viscose (?) vient des tissus du renard et comme elle était légèrement transparente, j'ai ajouté un empiècement au niveau du jupon arrière, en faisant un petit pli creux pour plus d'aisance. Ce n'est certainement pas très académique, mais je n'avais pas envie de la doubler entièrement sachant que les autres empiècements, notamment  les devants, se retrouvent croisés, donc opaques.

Image0028

 

J'ai hésité avant d'acheter ce tissu. Je l'aime bien, mais je trouve qu'il a un fort potentiel mémérisant, comme dirait l'autre. Christina, si tu me lis...

C'est la raison pour laquelle, je porte ma Aime comme mots doux avec ma veste en jeans et des chaussures compensées.

Le métrage nécessaire est très important pour réaliser cette robe, mais il est possible d'utiliser moins de tissu. En posant un biais sur tout le décolleté devant et l'encolure puis en réalisant des ourlets partout au niveau des jupons, je pense que vous  n'aurez pas besoin de la longueur préconisée - La parementure prend beaucoup de place sur le plan de coupe-. Attention cependant, les coutures seront alors apparentes. La robe Franklin par Linna Morata chez Mondial tissus semble être réalisée de cette manière. Au passage, vous avez vu cette collection de tissus ? Elle est à tomber.

Je n'ai pas fait de modifications sur ma robe, mais j'ai préféré sous-piquer puis fixer à la main la parementure, afin qu'elle tienne bien en place.

J'ai cousu un bouton pression au niveau du décolleté, mais je vais recommencer, l'une des pressions est trop décalée.

Je suis complètement convaincue par ce modèle et je pense le réaliser dans un tissu plus soft, peut- être pour l'hiver d'ailleurs. Cette version est très légère et l'automne qui a décidé de s'installer ne va pas me laisser la possibilité de la porter avant le printemps prochain.

Ce serait peut-être le moment de choisir le pantalon qui viendra étoffer ma garde-robe capsule ?!

Et ce n'est pas facile, quand on ne porte que des robes.

 

Posté par littlesomething à 04:53 PM - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


jeudi 7 septembre 2017

Pas si désinvolte que cela...

Et voilà, nous y sommes, c'est le grand soir! J'ai donc la chance de vous présenter en même temps que d'autres testeuses, le dernier patron de la jolie girafe : la désinvolte.

La désinvolte est une blouse légère au style bohème avec des manches volantées, un joli décolleté boutonné et des basques.

Ce nouveau test proposé par Nathalie, m'a tout de suite séduite.

Etant entre deux tailles selon le tableau de mensurations ODV, j'ai réalisé deux blouses.

Je vous montre, je vous en parle ensuite.

Image0006

Image0005

Image0001

 

Image0023

Image0039

Cette première version a été taillée en L. 

Le tissu est une broderie anglaise qui vient des Coupons Saint-Pierre et il se prête parfaitement au style de cette désinvolte.

Il n'y a pas de difficultés quant à la réalisation de cette blouse, d'autant que les explications sont très claires.

Concernant le temps de réalisation, il vous faudra environ 3h, peut-être 4 si vous choisissez un tissu fuyant et que vous faites toutes les surpiqûres ? Je n'ai pour ma part, surpiqué que l'encolure, ce qui permet à la parementure de très bien se tenir.

J'avais commandé de jolis boutons il y a très longtemps sur Little fabrics et j'ai enfin trouvé comment les utiliser. Il faut dire que j'étais quelque peu fâchée avec ma MAC qui me faisait des boutonnières cra-cra depuis quelques temps, et j'avais tendance à me diriger vers des patrons sans boutons. Eh eh, maline je suis, maline je reste!

Cela dit, je réussis très bien à enlever ma désinvolte sans la déboutonner. Celles qui ont donc peur des boutonnières peuvent très bien coudre des boutons décoratifs.

Je vous parle maintenant de ma deuxième version, coupée en taille M avec un ajustement FBA (full bust, c'est plus classe en anglais, mais vous voyez l'idée...)

L'ajustement me semble parfait et je peux ainsi valider la taille M.

Mon souci a été le tissu très difficile à travailler. 

Je ne l'ai amidonné qu'une fois les pièces coupées, ce qui a eu pour effet de les déformer, notamment la parementure quand je l'ai entoilée. J'ai donc dû bidouiller lors de l'assemblage car l'une des parementures était devenue beaucoup trop longue. Je me retrouve avec une encolure un peu trop lâche sur le côté droit. Ce n'est pas non plus archi-visible, mais moi je le sais.

Donc si jamais vous avez envie de coudre la désinvolte dans un tissu type viscose ou mousseline, n'hésitez pas à amidonner entièrement votre tissu avant la découpe.

Image0013

Image0016

Image0029

Image0030

Image0031

Image0035

Image0037

 

Cette viscose étoilée vient de chez Toto à Poitiers.

Les boutons rouge viennent de mon stock. Je les avais dénichés à Chamonix lors d'un vide grenier.

Le bilan de ces deux tests est plus que positif. Je pense que la taille M avec FBA est la taille qui me convient le mieux. J'ai très envie de me coudre une nouvelle désinvolte en chambray.

Les manches volantées ne plairont peut-être pas à tout le monde, mais je crois que l'on va en voir fleurir un peu partout dans les collections, cet hiver. Et si toutefois, comme certaines personnes allergiques aux volants et frou-frous, vous ne pouvez vous y faire, j'imagine très bien cette blouse sans les ajouter.

Une fois de plus, je te remercie Nath et j'espère que ce patron va plaire, tout autant qu'il m'a plu.

Je m'en vais maintenant découvrir les versions des autres testeuses :

  Christine, Marie, Marie, isabelle, Virginie, Emilie et Dominique.

 

 

samedi 2 septembre 2017

Histoire d'un sauvetage ...

Au mois de Juin, j'ai eu une envie soudaine de partir en mer.

Ma destination ? Belle-île.

Je commence à naviguer, j'avance au fil de l'eau, tout va bien.

Soudain, des vents contraires se mettent à souffler, et je commence à ne plus savoir que faire. Je ne suis qu'un marin d'eau douce, moi.

C'est alors que je me mets à couler...

Triste fin, pour ma robe Belle-île que je me réjouissais de coudre.

Le problème, c'est que je ne comprends pas bien les explications du livret.

Elles sont trop succintes à mon goût, concernant l'empiècement d'épaules et la parementure boutonnée.

Je n'aime pas ne pas comprendre, alors après m'être un peu obstinée, je laisse tomber.

Je me dis que lorsque l'envie reviendra, je redécouperai un nouvel empiècement et une nouvelle parementure.

Le temps passe, les grandes vacances avec un temps souvent maussade passent également.

Et c'est seulement la veille de ma pré-rentrée que je décide de repartir à Belle-île (sans doute un acte manqué).

Mais là, nouveau problème, je ne sais plus exactement là où je me suis arrêtée.

Pas envie de me faire des noeuds au cerveau, je me lance dans une version "à la one again", pour réaliser le haut de la robe.

Le résultat est différent, mais ma petite robe me plaît. Si ce n'est plus la robe Belle-île, ce sera la robe l île d'Yeu.

Image0001

Image0005

 

Image0015

Image0016

Image0018

Image0019

Image0022

Image0026

Image0028

Image0034

Image0040

Image0002

J'ai utilisé une autre robe et mon mannequin Lady Valet pour obtenir la bonne taille.

J'ai éliminé la parementure boutonnée et j'ai utilisé une bande avec les rayures horizontales pour assembler les deux devants par le milieur. 

J'ai désolidarisé les empiècements épaules de la parementure et je les ai raccourcis.

J'ai fait les fronces comme indiqué. C'est un détail que je trouve très joli sur ce modèle, d'autant que là aussi, j'ai joué avec le sens des rayures.

J'ai cousu un biais maison au niveau de l'encolure mais je ne l'ai replié qu'une fois.

Ma robe risquait d'etre difficile à enlever, alors j'ai ajouté une fermeture invisible sur le côté.

Le bas quant à lui, n'a pas du tout été modifié.

J'ai posé des boutons gris deux par deux qui ne sont que décoratifs.

Mon tissu est une popeline Lacoste qui vient des Tissus du Renard. Elle est de très belle qualité.

Ma robe "île d'Yeu" me plaît beaucoup, malgré toutes mes péripéties.

Je verrais bien une nouvelle robe en ajoutant du passepoil sur la fausse patte de boutonnage.

En conclusion, c'est un sauvetage réussi, et c'est tant mieux!

 

 

 

Posté par littlesomething à 03:12 PM - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 31 août 2017

Je couds ma garde-robe capsule #8

Cet été, j'ai beaucoup cousu de hauts ainsi que des robes, mais je n'ai pratiquement rien posté.

Difficile dans ces conditions de coudre la pièce de la garde-robe capsule qui me rebutait le plus : le maillot de bain.

Premièrement, je ne suis pas certaine que j'aimerais ou saurais coudre un tel vêtement.

Deuxièment, si j'en cousais un, il y aurait très peu de chances que je vous le montre ici.

Petite maline que je suis, j'ai réfléchi à ce que je pourrais trouver comme solution de remplacement.

J'ai imaginé que coudre un paréo pourrait être une pseudo solution. Mais finalement, n'ayant mis qu'une fois les pieds à la plage cet été, j'ai préféré ne pas gâcher un coupon de tissu, pour quelque chose que je ne porterai sans doute jamais.

Alors une autre idée m'est venue à l'esprit après avoir déniché un lycra, matière idéale pour un maillot de bain, chez Toto à Poitiers.

La matière est respectée, mais pas le modèle.

Ouh, la tricheuse...

J'ai donc cousu une robe, parfaite pour la chaleur (que l'on n'a pas eue) ou la plage (où je ne suis presque pas allée)

Image0014

Image0007

Image0015

Image0023

Image0027

 J'ai utilisé le haut de ma robe marinière Burda, réalisée l'an dernier et après l'avoir coupée à la hauteur voulue, j'ai ajouté un très long jupon.

Elle est incroyablement confortable. Vive le lycra qui ne colle pas à la peau!

J'ai galéré avec ma surjeteuse et ma MAC pour coudre proprement et j'ai dû m'y reprendre plusieurs fois, grrr... Cela confirme le fait que je ne suis pas prête à coudre un maillot de bain... et ça m'arrange bien!

Les projets qui restent à faire me plaisent, alors je suis certaine que cet épisode sera le seul de l'année qui n'aura pas vraiment été respecté. Mais comme le principe de cette capsule est de coudre de manière raisonnée, je me dis qu'il aurait été dommage de coudre une pièce qui ne serait jamais sortie de mon dressing.

Et vous alors, qu'avez vous cousu pour la capsule ?

 

 

Posté par littlesomething à 08:00 AM - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 29 août 2017

Prise la main dans le sac...

On ne m'y reprendra plus, c'est promis.

La prochaine fois que je fête mon anniblog, je fais une petite cousette en amont et ensuite, je la mets en jeu pour toutes celles et ceux qui veulent tenter leur chance.

Parce qu'oser envoyer un cadeau à Axelle, six mois en retard ... il faut le faire ... et je l'ai fait.

Une excuse à cela ?

Non bien sûr.

Si ce n'est que je ne couds presque plus jamais d'accessoires et que la profusion de nouveaux patrons a eu raison de moi.

Avant d'aller me cacher dans un trou de souris, je vous montre quand même le sac personnalisé que je lui ai cousu.

Image0044

Image0046

Image0052

Image0054

Image0048

L'extérieur du sac est en jeans souple et vient des coupons Saint Pierre.

Le tissu géométrique utilisé pour la doublure et l'appliqué vient de Mondial tissus et vous l'avez déjà vu lors de l'épisode 1 de la garde robe capsule : la blouse Areli de la république du chiffon.

Les sangles viennent des puces des couturières d'un village voisin.

J'ai joint à mon colis un coupon de viscose ainsi qu'un petit berlingot, mais j'étais pressée et n'ai pas pris de photo.

Dans deux jours, je reviens pour la garde-robe capsule, mais je suis une petite tricheuse. Je ne vous en dis pas plus...

Posté par littlesomething à 03:53 PM - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


vendredi 4 août 2017

Couvrez ce bras que je ne saurais voir ...

Avec mes prévisions météorologiques plus qu'aléatoires pour cet été, je m'étais mise à coudre mille et une robes légères pour parer aux grosses chaleurs.

Mais n'est pas Alain Gillot Pétré, qui veut. Oui, si tu as moins de 30 ans, tu ne connais pas cette figure emblématique de mon enfance.

Dans le grand ouest, pas de canicule, pas de grosses chaleurs, même pas trop de soleil.

Alors j'ai cousu une robe avec des manches, mais ce sont des manches un peu particulières.

Elles sont fendues.

Qué ???

Je vous montre, c'est plus simple.

Image10068

Image10065

Image10076

Image10079

 

Décidément, je reviens toujours vers mes patrons japonais.

Celui-ci vient du livre 64, le Stylish dress book 1, et c'est la robe F que j'ai réalisée.

Mon tissu imprimé est une viscose de chez Mondial tissus à Poitiers.

J'ai coupé une taille 11.

Ce modèle ne présente aucune difficulté, seulement de l'application lors de la réalisation des manches.

Ma robe est un peu courte car je n'avais pas acheté ce tissu pour ce projet.

J'ai fait un biais maison en satin beige car je ne voulais pas alourdir l'encolure avec un biais du commerce, que je trouve souvent un peu trop rigide.

Mon imprimé s'entend à la perfection avec mes compensées orange; ces chaussures, contre toute attente, vont avec presque toute ma garde-robe.

Lors de ma virée tissus à Poitiers avec ma copine, j'ai aussi acheté des tissus tout légers, qui n'ont pas envie d'attendre l'été prochain pour être cousus, alors soleil, n'hésite vraiment pas, viens faire un tour par ici, le ciel est un peu trop gris.

lundi 31 juillet 2017

Je couds ma garde-robe capsule #7

On est déjà à plus de la moitié de la garde-robe capsule et j'ai toujours la même motivation. Je crois même que j'ai vraiment retrouvé le mojo de la couture grâce à la capsule.

Enfin, j'avoue quand même que plus les mois avancent, plus le maillot de bain me pose un sérieux problème, et ce, malgré les jolies productions que l'on a pu voir fleurir un peu partout cet été.

Ce mois-ci, ce n'était pas non plus le projet qui me motivait le plus : le vêtement de nuit.

Les chemises de nuit, je les achète chez Etam. J'ai la flemme de m'en coudre.

Alors c'est seulement pour ce défi que je me suis lancée. Et c'est sans doute parce que la motivation et l'intérêt n'étaient pas là que cette satanée chemise de nuit, m'a donnée autant de fil à retordre.

J'ai choisi un modèle japonais du livre 1, que je n'avais jamais cousu.

Image10038

Image10020

Image10021

Image10024

Image10030

Image10037

Image10033

Le modèle en question est un petit top à basque adorable, réalisé en popeline.

Pour un vêtement de nuit, je trouvais que le jersey était la matière la plus appropriée pour se jeter dans les bras de Morphée.

Mal m'en a pris.

Au départ, je n'avais pas choisi ce modèle japonais, je voulais faire la tunique A du Stylish dress book avec les jolis plis sur le devant. Echec total. L'encolure était immense et n'avait aucune tenue.

Ce jersey s'est avéré être à la fois très lourd et très mou à travailler.

Mon ourlet gondole, mais peut-être que j'aurais pu éviter ce souci en utilisant une aiguille double, je ne sais pas, je n'en ai jamais utilisé. Un conseil, un avis pour éviter cet effet au niveau de l'ourlet?

Je crois que mon jersey vient de Tissus myrtille au Mans, mais je l'ai depuis tellement longtemps que je ne suis plus très sûre.

J'aime beaucoup les fines rayures beiges et blanches, cela donne un style Petit Bateau.

Alors au final, contente de ce projet capsule ?

Bof.

Certes, cette chemise de nuit est très confortable, mais à mon humble avis, ce genre de modèle est plus adapté aux petites poitrines. Je crois d'ailleurs que je devrais coudre le petit haut tel qu'il est présenté dans le livre 1, pour ma grande.

Et vous alors, que vous a inspiré le mois de Juillet ?

Pour l'instant, je ne sais pas encore ce que je vais coudre pour la fin Août. Une chemise, un pantalon, une veste? Ces trois pièces seraient idéales pour aborder la rentrée scolaire, mais nous n'en sommes pas là, alors bonnes vacances!

vendredi 14 juillet 2017

Quand c'est trop, c'est tropico...

Suivre la tendance ou pas ?

Telle est la question, pour le moins existentielle, que je me pose.

Oser les imprimés l'an passé, était déjà une grande victoire.

Mais allais-je oser les imprimés tropicaux, tellement en vogue cette année ? 

Eh bien oui, et je n'en reviens pas moi-même.

 

14070004

14070007

14070010

14070015

14070018

Image0038

Ce tissu tropical vient des Tissus du Renard.

Vous avez peut-être vu cet imprimé chez promod, mais en jersey.

Là, il s'agit d'un coton élasthanne très agréable à porter et à travailler.

Si vous regardez bien les deux décolletés V devant et dos, vous serez certainement en mesure de reconnaître le modèle Maison Victor que j'ai choisi de beaucoup modifier.

Alors, vous avez trouvé ?

Il s'agit de la robe Rosa, mais elle n'a plus rien à voir avec la version d'origine.

Je l'avais déjà cousue dans une gabardine grise trop raide et sans élasthanne, et je ne l'ai donc presque jamais portée.

Dommage, car ces décolletés me plaisaient beaucoup.

Pour hacker Rosa, j'ai coupé la partie haute pour y ajouter un jupon et j'ai seulement utilisé la tête de manche pour avoir des manches très courtes.

Après un premier assemblage ma robe s'est avérée un peu large. Je l'ai donc entièrement reprise en enlevant 2.5 cm de chaque côté sur le devant et sur le dos. Moins 10 cm au total, mais j'aurais pu encore en enlever. Je n'ai pas posé de fermeture invisible et c'est sans doute la raison pour laquelle je n'ai pas osé rétrécir davantage.

Au final, je ne regrette pas d'avoir osé cet imprimé, même s'il est très improbable pour moi.

Je ne devais cependant pas tarder à coudre mon tissu toucan, sous peine de le détester l'été prochain.

Que vais-je coudre maintenant ?

Très certainement un tissu plus sage...car ne change jamais vraiment.

 

 

 

 

Posté par littlesomething à 04:37 PM - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 9 juillet 2017

My Bardot dress ...

Je continue sur ma lancée, puisque les volants sont la tendance de cet été.

Après les volants placés à la verticale, en voici un à l'horizontale.

Voici donc la Bardot dress.

Vous avez également le droit de l'appeler la Hippie de vanessa Pouzet, mais la mienne vient d'un vieux Burda (Avril 2010).

Image0009

Image0004

Image0008

 

Image0011

Image0012

Ce modèle avait 3 volants, mais j'ai préféré n'en mettre qu'un.

Il est tout à fait adapté aux couturières débutantes et il peut-être réalisé en très peu de temps.

Je n'ai pas posé de biais aux emmanchures, j'ai seulement fait un petit ourlet simple après avoir surjeté les bords.

J'ai cousu une ceinture pour pouvoir resserrer ma robe au niveau de la taille.

Ma broderie anglaise vient comme toujours des Tissus du Renard. Elle faisait partie des tissus à 3 euros le mètre, lors de la grande braderie, seulement quelques jours avant les soldes. Dans mon magasin préféré, il y a tout le temps des promotions, et les tissus créateurs sont toujours à des prix plus qu'abordables.

Le plus difficile, c'est de résister...

Et comme vous pouvez le voir, je n'y arrive absolument pas.

Sur ce, je vais allez laver les deux nouveaux tissus que j'ai achetés hier!

A bientôt sous le soleil des tropiques.

 

 

Posté par littlesomething à 02:51 PM - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 4 juillet 2017

Faire revenir le soleil...

Grâce aux pluies diluviennes de ce week-end, j'ai pu passer un long moment dans mon atelier.

Et même si le temps plus que maussade aurait dû m'inciter à coudre des vêtements d'hiver très chauds, j'ai préféré penser qu'un jour, les beaux jours reviendraient.

Et c'est le cas!

Le bulletin météo est maintenant terminé, je peux vous montrer la longue robe que j'ai cousue.

10003

10006

10005

10013

10001

Ce tissu des Tissus du Renard à 3.45 euros le mètre s'est littéralement jeté sur moi, lors de ma virée totalement involontaire, le premier jour des soldes.

Reconnaissez-vous le modèle que j'ai utilisé ?

Il s'agit de la robe que j'ai postée fin Juin et qui vient de mon livre japonais.

Cette fois-ci, j'avais envie d'une robe longue. L'an passé, j'avais bien cousu une maxi distinguée, qui s'est malheureusement retrouvée déchirée lors d'une chute des plus élégantes. Il faut toujours penser à rester digne quand on tombe... Aheum, aheum...

J'ai donc reproduit le haut à l'identique mais j'ai coupé à environ 45 cm de hauteur pour pouvoir y rajouter un très long jupon froncé.

Cela change complètement le style, mais cela ne change rien au fait que mon Woodywoodmaker de mari DE-TESTE les volants. C'est dommage pour un fan de voitures.

Je la porte aujourd'hui et je trouve que c'est la tenue idéale lorsqu'il fait beau, et cela me donne envie de me coudre de nouvelles robes légères.

L'été a donc plutôt intérêt à s'installer.

 

 

 

 

 

Posté par littlesomething à 12:43 PM - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,