Little something

vendredi 4 août 2017

Couvrez ce bras que je ne saurais voir ...

Avec mes prévisions météorologiques plus qu'aléatoires pour cet été, je m'étais mise à coudre mille et une robes légères pour parer aux grosses chaleurs.

Mais n'est pas Alain Gillot Pétré, qui veut. Oui, si tu as moins de 30 ans, tu ne connais pas cette figure emblématique de mon enfance.

Dans le grand ouest, pas de canicule, pas de grosses chaleurs, même pas trop de soleil.

Alors j'ai cousu une robe avec des manches, mais ce sont des manches un peu particulières.

Elles sont fendues.

Qué ???

Je vous montre, c'est plus simple.

Image10068

Image10065

Image10076

Image10079

 

Décidément, je reviens toujours vers mes patrons japonais.

Celui-ci vient du livre 64, le Stylish dress book 1, et c'est la robe F que j'ai réalisée.

Mon tissu imprimé est une viscose de chez Mondial tissus à Poitiers.

J'ai coupé une taille 11.

Ce modèle ne présente aucune difficulté, seulement de l'application lors de la réalisation des manches.

Ma robe est un peu courte car je n'avais pas acheté ce tissu pour ce projet.

J'ai fait un biais maison en satin beige car je ne voulais pas alourdir l'encolure avec un biais du commerce, que je trouve souvent un peu trop rigide.

Mon imprimé s'entend à la perfection avec mes compensées orange; ces chaussures, contre toute attente, vont avec presque toute ma garde-robe.

Lors de ma virée tissus à Poitiers avec ma copine, j'ai aussi acheté des tissus tout légers, qui n'ont pas envie d'attendre l'été prochain pour être cousus, alors soleil, n'hésite vraiment pas, viens faire un tour par ici, le ciel est un peu trop gris.


lundi 31 juillet 2017

Je couds ma garde-robe capsule #7

On est déjà à plus de la moitié de la garde-robe capsule et j'ai toujours la même motivation. Je crois même que j'ai vraiment retrouvé le mojo de la couture grâce à la capsule.

Enfin, j'avoue quand même que plus les mois avancent, plus le maillot de bain me pose un sérieux problème, et ce, malgré les jolies productions que l'on a pu voir fleurir un peu partout cet été.

Ce mois-ci, ce n'était pas non plus le projet qui me motivait le plus : le vêtement de nuit.

Les chemises de nuit, je les achète chez Etam. J'ai la flemme de m'en coudre.

Alors c'est seulement pour ce défi que je me suis lancée. Et c'est sans doute parce que la motivation et l'intérêt n'étaient pas là que cette satanée chemise de nuit, m'a donnée autant de fil à retordre.

J'ai choisi un modèle japonais du livre 1, que je n'avais jamais cousu.

Image10038

Image10020

Image10021

Image10024

Image10030

Image10037

Image10033

Le modèle en question est un petit top à basque adorable, réalisé en popeline.

Pour un vêtement de nuit, je trouvais que le jersey était la matière la plus appropriée pour se jeter dans les bras de Morphée.

Mal m'en a pris.

Au départ, je n'avais pas choisi ce modèle japonais, je voulais faire la tunique A du Stylish dress book avec les jolis plis sur le devant. Echec total. L'encolure était immense et n'avait aucune tenue.

Ce jersey s'est avéré être à la fois très lourd et très mou à travailler.

Mon ourlet gondole, mais peut-être que j'aurais pu éviter ce souci en utilisant une aiguille double, je ne sais pas, je n'en ai jamais utilisé. Un conseil, un avis pour éviter cet effet au niveau de l'ourlet?

Je crois que mon jersey vient de Tissus myrtille au Mans, mais je l'ai depuis tellement longtemps que je ne suis plus très sûre.

J'aime beaucoup les fines rayures beiges et blanches, cela donne un style Petit Bateau.

Alors au final, contente de ce projet capsule ?

Bof.

Certes, cette chemise de nuit est très confortable, mais à mon humble avis, ce genre de modèle est plus adapté aux petites poitrines. Je crois d'ailleurs que je devrais coudre le petit haut tel qu'il est présenté dans le livre 1, pour ma grande.

Et vous alors, que vous a inspiré le mois de Juillet ?

Pour l'instant, je ne sais pas encore ce que je vais coudre pour la fin Août. Une chemise, un pantalon, une veste? Ces trois pièces seraient idéales pour aborder la rentrée scolaire, mais nous n'en sommes pas là, alors bonnes vacances!

vendredi 14 juillet 2017

Quand c'est trop, c'est tropico...

Suivre la tendance ou pas ?

Telle est la question, pour le moins existentielle, que je me pose.

Oser les imprimés l'an passé, était déjà une grande victoire.

Mais allais-je oser les imprimés tropicaux, tellement en vogue cette année ? 

Eh bien oui, et je n'en reviens pas moi-même.

 

14070004

14070007

14070010

14070015

14070018

Image0038

Ce tissu tropical vient des Tissus du Renard.

Vous avez peut-être vu cet imprimé chez promod, mais en jersey.

Là, il s'agit d'un coton élasthanne très agréable à porter et à travailler.

Si vous regardez bien les deux décolletés V devant et dos, vous serez certainement en mesure de reconnaître le modèle Maison Victor que j'ai choisi de beaucoup modifier.

Alors, vous avez trouvé ?

Il s'agit de la robe Rosa, mais elle n'a plus rien à voir avec la version d'origine.

Je l'avais déjà cousue dans une gabardine grise trop raide et sans élasthanne, et je ne l'ai donc presque jamais portée.

Dommage, car ces décolletés me plaisaient beaucoup.

Pour hacker Rosa, j'ai coupé la partie haute pour y ajouter un jupon et j'ai seulement utilisé la tête de manche pour avoir des manches très courtes.

Après un premier assemblage ma robe s'est avérée un peu large. Je l'ai donc entièrement reprise en enlevant 2.5 cm de chaque côté sur le devant et sur le dos. Moins 10 cm au total, mais j'aurais pu encore en enlever. Je n'ai pas posé de fermeture invisible et c'est sans doute la raison pour laquelle je n'ai pas osé rétrécir davantage.

Au final, je ne regrette pas d'avoir osé cet imprimé, même s'il est très improbable pour moi.

Je ne devais cependant pas tarder à coudre mon tissu toucan, sous peine de le détester l'été prochain.

Que vais-je coudre maintenant ?

Très certainement un tissu plus sage...car ne change jamais vraiment.

 

 

 

 

Posté par littlesomething à 04:37 PM - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 9 juillet 2017

My Bardot dress ...

Je continue sur ma lancée, puisque les volants sont la tendance de cet été.

Après les volants placés à la verticale, en voici un à l'horizontale.

Voici donc la Bardot dress.

Vous avez également le droit de l'appeler la Hippie de vanessa Pouzet, mais la mienne vient d'un vieux Burda (Avril 2010).

Image0009

Image0004

Image0008

 

Image0011

Image0012

Ce modèle avait 3 volants, mais j'ai préféré n'en mettre qu'un.

Il est tout à fait adapté aux couturières débutantes et il peut-être réalisé en très peu de temps.

Je n'ai pas posé de biais aux emmanchures, j'ai seulement fait un petit ourlet simple après avoir surjeté les bords.

J'ai cousu une ceinture pour pouvoir resserrer ma robe au niveau de la taille.

Ma broderie anglaise vient comme toujours des Tissus du Renard. Elle faisait partie des tissus à 3 euros le mètre, lors de la grande braderie, seulement quelques jours avant les soldes. Dans mon magasin préféré, il y a tout le temps des promotions, et les tissus créateurs sont toujours à des prix plus qu'abordables.

Le plus difficile, c'est de résister...

Et comme vous pouvez le voir, je n'y arrive absolument pas.

Sur ce, je vais allez laver les deux nouveaux tissus que j'ai achetés hier!

A bientôt sous le soleil des tropiques.

 

 

Posté par littlesomething à 02:51 PM - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 4 juillet 2017

Faire revenir le soleil...

Grâce aux pluies diluviennes de ce week-end, j'ai pu passer un long moment dans mon atelier.

Et même si le temps plus que maussade aurait dû m'inciter à coudre des vêtements d'hiver très chauds, j'ai préféré penser qu'un jour, les beaux jours reviendraient.

Et c'est le cas!

Le bulletin météo est maintenant terminé, je peux vous montrer la longue robe que j'ai cousue.

10003

10006

10005

10013

10001

Ce tissu des Tissus du Renard à 3.45 euros le mètre s'est littéralement jeté sur moi, lors de ma virée totalement involontaire, le premier jour des soldes.

Reconnaissez-vous le modèle que j'ai utilisé ?

Il s'agit de la robe que j'ai postée fin Juin et qui vient de mon livre japonais.

Cette fois-ci, j'avais envie d'une robe longue. L'an passé, j'avais bien cousu une maxi distinguée, qui s'est malheureusement retrouvée déchirée lors d'une chute des plus élégantes. Il faut toujours penser à rester digne quand on tombe... Aheum, aheum...

J'ai donc reproduit le haut à l'identique mais j'ai coupé à environ 45 cm de hauteur pour pouvoir y rajouter un très long jupon froncé.

Cela change complètement le style, mais cela ne change rien au fait que mon Woodywoodmaker de mari DE-TESTE les volants. C'est dommage pour un fan de voitures.

Je la porte aujourd'hui et je trouve que c'est la tenue idéale lorsqu'il fait beau, et cela me donne envie de me coudre de nouvelles robes légères.

L'été a donc plutôt intérêt à s'installer.

 

 

 

 

 

Posté par littlesomething à 12:43 PM - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


vendredi 30 juin 2017

Je couds ma garde-robe capsule #6

Je vous l'avais promis, pour cette épisode de la garde-robe capsule number 6, et pour fêter l'arrivée de l'été (qui soit dit en passant s'est déjà fait la malle...), j'allais vous conter fleurette.

Tout un programme.

Mais en fait, ne laissez pas trop vagabonder votre esprit, car vous risquez d'être déçues: ici, vous ne verrez  que de petites pâquerettes sur ma jupe copacabana.

 

Image0003

Image0004

Image0007

Image0015

Image0016

 

Image0021

Image0023

Image0024

J'achète le Maison Victor depuis sa toute première parution, et cette jupe Copacabana, m'avait tout de suite séduite, alors qu'elle date de l'édition numéro deux.

On peut dire que j'ai été longue à la détente. Et ce n'est pas parce qu'elle me faisait peur, puisque cette jupe est relativement simple à réaliser.

J'imagine qu'une idée chassant l'autre, je l'avais simplement oubliée.

C'est donc pour cela que je crie haut et fort "Vive la garde-robe capsule"! C'est bien grâce à elle, si cette jupe est remontée en tête de ma to-do-list.

Cette viscose à petites fleurs vient des Tissus du Renard. En ne respectant pas le droit fil, j'ai pu garder la bande moutarde afin qu'elle se retrouve sur le bas de la jupe.

J'ai ajouté un passepoil moutarde au niveau des poches.

J'ai utilisé un élastique moins large que préconisé car mes calculs pour que les raccords soient parfaits, se sont avérés légèrement fantaisistes. Avec un élastique de 3 cm au lieu des 5 cm indiqués, tout est tombé pile poil.

Je n'ai pas du tout aimé que la longueur de l'élastique dos ne soit pas donnée dans les explications. Maison Victor dit "mesurez votre largeur dos et cela vous donnera la longueur de votre élastique".

Tu parles Charles...

De un, ce n'est pas facile de mesurer la largeur de son dos quand on est seul à la casa. Je ne suis pas Barbie et mon buste ne tourne pas à 180°.

De deux, je pensais que l'élastique devait être moins long que la mesure trouvée. Ben oui, c'est bien le principe d'un élastique, non ? Sinon, la jupe dégringole en bas des chevilles... C'est du vécu.

Bref, j'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois en mesurant sur la bête, avant d'être satisfaite.

Je ne sais donc pas quelle longueur d'élastique je devrai couper la prochaine fois, mais je sais que je n'aurai certainement pas besoin de me contorsionner pour m'auto-mesurer.

Pour travailler plus facilement cette viscose, je l'ai amidonnée sur tous les bords et cela m'a beaucoup aidée.

Je n'étais pas très fan de la longueur trop prononcée, et mon choix de ne pas couper dans le droit fil ne me permettait pas non plus de faire une jupe aussi longue, alors elle est un peu plus courte que sur le magazine.

Je verrai si d'ici quelques temps, je succombe à cette mode des jupes longueur midi. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus flatteur pour les mollets, je dirais. Mais, je ne suis sûre de rien, je peux être très faible parfois.

Je dois dire que je suis contente de tenir le rythme de cette garde-robe capsule. Nous sommes à mi-parcours et je suis toujours aussi motivée (en vrai, je le suis un peu moins pour le maillot de bain...)

Et vous alors, qu'avez-vous cousu ? N'hésitez pas à ajouter le lien dans votre commentaire!

 

mercredi 28 juin 2017

Les as du volants ...

Cela ne vous a évidemment pas échappé, cette mode des petits volants que l'on voit sur moult blouses et robes.

Et moi, les petits volants, cela me plaît beaucoup.

J'ai bien sûr posé une option sérieuse sur le top crystal de la Maison Victor, mais je me suis également souvenue que dans l'un de mes livres japonais, il y avait une robe à volants, qui après plusieurs années, a finalement suscité mon intérêt - je la trouvais vraiment moche quand j'avais eu le livre -

Je devais impérativement essayer ce modèle.

J'avais un petit coupon de crêpe noir de chez Toto Poitiers, et j'ai dû jouer à Tetris ( j'étais - et je confirme - que suis toujours archi nulle à ce jeu...)

Bref, j'ai fait comme j'ai pu et j'ai réussi tant bien que mal à faire rentrer toutes mes pièces.

Voilà le résultat:

robejaponaise0011

 

robejaponaise0015

 

robejaponaise0014

robejaponaise0024

robejaponaise0027

robejaponaise0029

robejaponaise0043

robejaponaise0045

 Je l'ai coupée en taille 11 mais je n'ai pas pu mettre les marges sur toutes les pièces. J'avançais au pifomètre et j'avais de sérieux doutes quant au rendu final de ma robe ... 

Après réalisation, je suis rassurée, mais elle est ajustée et fait ressortir mon bide; c'est pour cela que j'aime la porter avec ma ceinture "cache-misère".

Au dos, je n'ai pas posé de fermeture invisible; j'ai préféré faire une goutte en ajoutant un bouton.

Pour celles qui seraient nostalgiques de cette "japanese addiction" datant d'il y a 10 ans, je vous joins une photo de la couverture du livre et une autre du modèle en question.

Séquence nostalgie.

Admirez donc ces chaussettes portées avec des chaussures ouvertes... De toute beauté ...

Bon maintenant, je vais aller faire un tour dans mon atelier et ajuster pour la énième fois la longueur de l'élastique de ma jupe Copacabana puis coudre l'ourlet. Ce serait dommage de ne pas être à l'heure pour la garde-robe capsule. Je vous dis à Vendredi, car je vais revenir vous conter fleurette ...

 

Posté par littlesomething à 07:31 PM - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 11 juin 2017

Celle qui a failli ne jamais voir le jour...

L'an dernier, au mois d'Avril, j'ai eu envie de me lancer dans une cousette qui nécessitait de la minutie et du temps, une cousette pour laquelle tu sais que tu vas tellement t'appliquer, qu'il serait inconcevable, voire insupportable de la rater...

Vous me voyez venir avec mes gros sabots ?

Et bien, c'est exactement ce qui m'est arrivé, et c'est seulement aujourd'hui que je viens d'achever mon projet boulet.

Et quel était-il, ce projet ?

La cami dress de Pauline Alice.

Cette robe-chemise avait tout pour me plaire et j'avais le tissu parfait pour la réaliser.

Sauf que rien ne s'est passé comme je l'avais imaginé.

J'ai coupé une taille 40 en toute confiance, puisque ma Xéréa de la même marque, s'était avérée un peu grande.

Allez zou, la robe a bien avancé, essayage!

Verdict :

Aïe, voila que Lolo Ferrari est revenue parmi nous... La classe à Dallas...

J'avais omis une information très importante; les patrons Pauline Alice sont prévus pour des bonnets B, et moi je ne fais pas un bonnet B justement...

Une chemise qui s'ouvre pile là où il ne faut pas, c'est d'un chic...

Ah et puis tiens, la robe est un peu courte. Quitte à faire vulgaire, autant jouer le jeu à fond!

Autant dire que cette robe est fichue. 

Tristesse. 

Quelques temps après, je tente d'enlever les pinces devant qui viennent cintrer le haut de la robe. C'est mieux, mais ce n'est pas parfait.

On dirait Lolo Ferrari qui a fait une réduction mammaire, bizarre.

Re-tristesse.

Oh, on dirait que mon tissu a une tâche jaunâtre, je vais laver ma robe! Un petit tour à la machine, la tâche a bien disparu (Hourra danse de la joie), mais la viseline n'a pas aimé et s'est décollée par endroit, (grrrr, danse de la malédiction)

Aux oubliettes, ma Cami dress.

Et le temps passe. 14 mois exactement.

Etant en ce moment, dans une période "sans"  niveau couture, puisque je galère comme cela ne m'est jamais arrivé, pour coudre ou plutôt comprendre les explications de la robe Belle-île d'Anne Kerdilès, je me dis que je ne pourrai guère m'enfoncer davantage... et que c'est le bon moment pour ressortir ma Cami dress. J'aime me faire du mal, on dirait.

Je découpe deux bandes pour rallonger ma robe, et je ferai un pli religieuse, ce sera raccord avec Lolo Ferrari.

Je couds quelques points invisibles au niveau de la patte de boutonnage pour rester décente. Aucun problème de ce côté-là car la fermeture invisible (qui ne l'est pas vraiment, mais c'est normal cette robe est maudite on l'a bien compris) suffit pour enfiler la robe.

Essayage.

Vous voulez voir ?

DSC_0020 (2)

DSC_0021 (2)

DSC_0028

DSC_0030 (2)

DSC_0036 (2)

Mon tissu est un joli coton à fines rayures avec un petit motif bleu marine; il vient de chez Toto à Poitiers et il se trouvait au rayon des tissus que l'on achète au poids.

J'aime beaucoup les poignets de manches que l'on peut retourner, mais j'aurais préféré que ma viseline ne se fasse pas la malle.

Je vais essayer de porter ma Cami, car je l'aime bien quand même. Mais je ne sais pas si vous êtes comme moi, quand une cousette me résiste, j'ai souvent tendance à la mettre de côté, jusqu'à l'oublier.

Alors on verra, quel sort je réserve à ma robette.

 

 

 

 

Posté par littlesomething à 09:45 PM - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 2 juin 2017

Etre synchrone ...

Le timing est parfait.

L'an dernier, j'ai cousu une June au mois de Juin.

Et qu'est-ce que je présente ce mois-ci ?

Tic tac tic tac, suspens...

Une June ?

 En fait, deux.

La première que j'ai cousue, c'est celle que j'ai portée pour le mariage de ma coupine Julie.

Je ne l'ai jamais postée, car qui dit mariage de Janvier, dit temps frisquet. Et qui dit temps frisquet, dit collants... Et la couleur de mon tissu n'était pas des plus faciles à assortir; d'autant plus que la vendeuse de chez Calzedonia m'a dit qu'il fallait absolument mettre des collants chair avec une robe couleur nude.

Au secouuuuuuurs, je DE-TESTE les collants chair, j'ai l'impression d'être une grand-mère. Sans doute des réminiscences de ma jeunesse lorsque pour me faire des petits sous, je bossais en maison de retraite comme Agent hospitalier et enfilais les bas de contention aux gentilles mamies?

Bref, j'ai préféré attendre les beaux jours pour vous la montrer.

anniversaire gabriel094

anniversaire gabriel106

 

anniversaire gabriel100

anniversaire gabriel105

anniversaire gabriel102

anniversaire gabriel111

 

Cette robe vient du Maison Victor n°3 Eté 2014.

Le tissu couleur nude est un Ottoman Baby Dior, qui vient des Tissus du Renard.

J'ai utilisé une chute d'un tissu japonais à petits pois pour réaliser la parementure.

Comme pour ma version de l'an passé, j'ai assemblé ma robe et ma parementure selon la méthode proposée pour la Datura de Deer and Doe.

J'aime bien porter ma robe avec ma veste japonaise en molleton blanc que je vous avais montrée ici et mes converses en cuir, ça casse un peu le style.  

Et maintenant, on passe à la deuxième version.

Pour le concert de la chorale mardi dernier, il fallait porter une robe noire ou une robe blanche.

Histoire de changer les habitudes, et aussi parce que je porte moins de noir depuis quelques temps, j'ai opté pour du blanc.

anniversaire gabriel062

anniversaire gabriel065

anniversaire gabriel068

anniversaire gabriel071

anniversaire gabriel073

anniversaire gabriel058

Le tissu vient également des Tissus du Renard, mais il s'agit d'un sergé stretch assez épais que je n'avais pas prévu d'utiliser pour ce modèle.

J'ai donc dû faire en sorte que le devant et le dos du jupon tiennent sur le laize. Exit les plis creux, je les ai remplacés par deux plis couchés devant et derrière. Cela donne une coupe trapèze à la robe.

Le dos en V me plaît beaucoup dans ce modèle.

La parementure est à nouveau à petit pois.

Je crois que je ne suis pas prête de me lasser de ce modèle et il est bien probable que d'autres versions voient le jour.

Et vous quel est votre modèle préféré, celui que vous avez cousu plusieurs fois et dont vous ne vous lassez pas ?

 

Posté par littlesomething à 09:59 PM - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mercredi 31 mai 2017

Je couds ma garde-robe capsule #5

Ah le joli mois de mai et les spectacles de fin d'année qui commencent...

Je me doutais que je ne pourrais pas me lancer dans un projet trop compliqué pour cet épisode de la capsule.

Alors aujourd'hui, ce sera le short.

Et je peux vous dire, qu'il m'a donné des sueurs froides...

Si mon titre n'avait pas été tout trouvé, j'aurais pu l'appeler "Robert Farel coud un short".

Mais siiiiiiii, vous vous souvenez bien de cette chanson, non ?

"Un petit boudin, in in, un petit boudin in in..."

C'est exactement l'effet - pas du tout escompté - que m'a fait ce short en cours de réalisation.

Comme d'habitude, j'ai coupé un 40 et lors de l'essayage intermédiaire, ce fut le drame.

Voilà t'y pas que je suis toute boudinée dans mon short.

Même la fermeture invisible devient archi visible une fois remontée. Et comme elle est blanche pour mon tissu marine à pois blancs, je ne vous raconte pas le massacre. Je la remplace par une FE visible bleu marine.

Perdu pour perdu, je le termine quand même pour le présenter dans ma capsule ratée (nouveau concept), et je le porterai... JA-MAIS.

Nouvel essayage, histoire de se faire encore un peu de mal (oui je suis maso)

Et là, c'est le mi mi, c'est le miracle, le short me va.

Il m'a donné tellement de sueurs froides, que j'ai perdu plusieurs kilos au moment de le terminer (si seulement c'était vrai), je n'ai pas d'autre explication. Je pense surtout que le fait de changer ma fermeture et de poser la parementure m'ont permis d'être plus à l'aise et de gagner quelques millimètres.

Allez je vous montre!

DSC_0091

DSC_0089

DSC_0090

DSC_0104

DSC_0097

DSC_0098

DSC_0084

Il s'agit, comme prévu, du modèle Burda 2011.

J'ai utilisé le petit coupon de tissu qui me restait de la robe cousue pour ma Dédé. il est de chez de Toto, Lille.

Le souci, et cela se voit sur les photos, c'est que le tissu a des défauts et que les marques blanches ne partent pas.

Mais ce n'est pas si grave car je ne porterai mon short qu'à la maison, et puis on n'a qu'à décider que c'était une toile, hein oui Karine ?!

Je n'ai pas fait les poches par manque de tissu mais elles étaient prises dans la couture et cela n'aurait rien apporté au modèle.

Je porte mon short avec mon haut Tilda de La Maison Victor, mais c'est exceptionnel car je ne le mets jamais... L'association manches courtes et tissu un peu chaud, le rend difficilement portable. Il fait soit trop chaud, soit trop froid.

Maintenant que j'ai cousu le short, que vais-je coudre pour la fin Juin ?

La chemise Mélilot, ce serait une bonne idée, non ? En tout cas, ce ne sera pas celle du livre de Charlotte Auzou, car je ne comprends rien aux explications ni aux photos...

Et vous, qu'avez vous réalisé ce mois-ci ?

 

 

Posté par littlesomething à 09:02 PM - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,