En Décembre dernier, je fus soudain prise d'une envie, non pas de fraises, mais de robes, j'ai bien dit robessssssss.

Plein plein de robes pour moi, voilà ce que je voulais.

Feuilletage de mes livres japonais... bof, je les trouve toutes trop larges, voire sac à patates. Pas assez ceci, trop cela, et patati et patata (une star en puissance, je vous dis )

Et finalement, je tombe sur la 13 du livre 5, qui m'a l'air un peu plus ajustée. Bingo, ce sera ma première robe.

 

069

Velours milleraies camel, Tissus myrtille.

Ajout d'une fausse patte de boutonnage sur le devant.

Liberty Adeladja, la Droguerie.

Je la porte en robe ou en tunique sur un jeans.

o-maticok1

o-maticokprems

o-matic0k2

Alors contente avec ta robe ? Mouais, mais j'en veux d'autres.

Surtout que c'est elle qui se prend pour une star, pas moi :

ça a commencé dès le découpage. Un acte manqué - ça ne peut être que ça - m'a fait couper le dos de la robe à peu près au ras des fesses ... Imaginez un peu la sexy attitioude de la prof écrivant au tableau...

Mac Gyver prend le relais et rajoute du tissu sur le bas de la robe. La robe est sauvée

La robe est terminée, mais j'ai la flemme de poster. J'attends, je re-attends, j'ai encore la flemme. Je porte ma robette et choueeeetttte, elle sort de la machine à laver avec une tâche.

Zou, elle retourne y faire un tour accompagnée de son ami K2r, qui arrange assez bien l'affaire mais pas entièrement.

Aujourd'hui, je me décide enfin. Tiens, c'est quoi ce petit trou. Viens donc voir ma Michou-qui-coud, elle va t'arranger ça.

Oh, mais c'est quoi donc cet autre tout petit trou, on dirait un accroc ... Elle m'en fait voir de toutes les couleurs celle-là.

Vite, une autre robe. D'ailleurs j'en ai une autre, mais j'attends ma copine Claudine, avec qui je dois jouer les soeurs jumelles.