Pour ce 15ème épisode de la cousette petit boy, le thème était

LE COMPTOIR DES COUSETTES

Attention, je vous préviens tout de suite, si vous vous attendez à voir d'aussi belles photos que celles mère-fille, de la célèbre marque, vous allez être déçues.

De un, je ne suis pas photographe.

De deux, j'étais toute seule pour prendre les photos avec mon loulou.

De trois, il faisait tout sombre dans la maison.

De quatre ... bon j'arrête là, je pense avoir été claire ... au moins, vous allez pouvoir vous foutre de moi.

Comme à mon habitude, la reine de l'organisation s'étant penchée sur mon berceau dès la naissance, j'ai commencé à me préoccuper de ma- ou plutôt de mes - cousette(s)il y a fort longtemps ... avant-hier, en fait.

L'avantage, c'est que j'avais une vague idée de ce que je voulais faire, c'était déjà ça.

Mon choix s'est donc porté sur un slim, pour mon tout petit boy et une petite robe noire pour moi. Indispensable dans ma garde-robe . Limite si je ne porterais pas ça comme uniforme.

Place aux photos :

Commençons par le tout petit.

086090

098127

Il porte un slim du livre de Charlotte, Rétro moderne.

Taille deux ans.

A la surjeteuse, ce petit pantalon est fait à la vitesse de l'éclair (ce qui pour moi est absolument inutile, rapport à la féé de l'organisation penchée sur mon berceau, vous le savez bien.)

Une fois assemblé, j'ai eu un petit stress en voyant la largeur de la taille, mais une fois passé sur le modèle, c'est impeccable.

Il est en satin de coton noir des coupons Saint Pierre, une merveille de tissu que j'avais déjà utilisé pour ma jupette.

Et la mère dans tout ça ?

Ben, c'est là qu'on rigole!

048

Non, je n'ai pas l'air coincé.

Non, on ne dirait pas que j'ai un balai où vous savez .

Oui, j'ai un sourire ultra brite.

Mais il faut ce qu'il faut, c'est la seule photo que j'ai pensé à prendre, portée sans veste... Disons que j'assume mon côté "girl next door" à qui on a tout de suite envie de taper dans le dos ! Que ne ferais-je pas pour vous ?

Alors, avec une veste, ça donne :

038

Evidemment, il s'agit toujours du même satin de coton.

La robe sixties vient d'un burda de janvier 2010 ( modèle 130)

Malgré sa simplicité apparente, elle demande un peu de temps devant soi ( ce que j'avais largement ...), mais je suis contente, parce ce que maintenant, je n'ai plus peur des fermetures éclair invisibles, hurray.

Et enfin, la pose du divin enfant qui ne bouge pas et de sa mère, grande photographe devant l'éternel :

053064

Et pour voir le comptoir des autres cousettes, allez donc faire un tour par ici !