D'abord, vous avez vu la robe qui tourne de ma grande, réalisée pour le spectacle de la chorale de nos collèges respectifs.

Je vous avais promis de vous montrer la mienne, sauf que le temps maussade, les multiples spectacles et manifestations, les conseils de classe, la fin de l'année, ma Michou-qui-coud en révision et tutti quanti m'ont éloignée de mon blog.

Il était grand temps de revenir et de vous présenter MA robe qui tourne.

Et elle ne tourne pas qu'un peu.

DSC_0466

DSC_0464

  Et là, elle ne tourne pas, mais elle a de l'ampleur.

DSC_0467

 Pour cette robe sixties, j'ai choisi la Seda dress de chez Pauline Alice.

Au départ, j'ai eu un vrai coup de coeur pour la version aux épaules dénudées; sauf qu'à l'arrivée, je n'ai pas du tout été satisfaite de l'effet que cela donnait sur moi. Et puis j'ai eu un mal de chien à trouver la bonne longueur d'élastique qu'il fallait utiliser pour que le bustier tienne bien en place. La longueur préconisée n'était pas du tout adaptée et les manches au niveau des épaules tombaient.

J'ai voulu essayer de poser des bretelles pour faire un dos croisé, mais là non plus, ça n'a pas marché; ça commençait à sentir le roussi.

Je me suis donc rabattue sur la version à manches et plastron de la Seda dress, et là, tout a fonctionné.

J'ai pris une taille au-dessus de ma taille habituelle, suite à mes pérégrinations bloguesques; c'est un peu grand, mais comme il n'y a pas du tout d'élasthanne dans mon tissu, j'ai préféré jouer la sécurité. J'avais déjà eu assez de problèmes comme ça, pour qu'à la fin, je ne puisse en plus, pas rentrer dedans! D'ailleurs, je vous reparlerai très bientôt de ma Cami dress, qui elle, est trop petite... bouh ouh ouh, oui je pleure.

DSC_0468

 Le tissu à petites pommes vient des coupons Saint Pierre sur le net.

DSC_0473

DSC_0475

 J'aime beaucoup le dos avec la petite ouverture de ce modèle.

Si je la refais, parce que celle-ci reste un déguisement, je pense que je ferai le plastron dans un tissu différent.

DSC_0463

DSC_0479

 Je vous dis à très bientôt avec des robes d'été, si tant est qu'il parvienne à s'installer.