vendredi 4 août 2017

Couvrez ce bras que je ne saurais voir ...

Avec mes prévisions météorologiques plus qu'aléatoires pour cet été, je m'étais mise à coudre mille et une robes légères pour parer aux grosses chaleurs. Mais n'est pas Alain Gillot Pétré, qui veut. Oui, si tu as moins de 30 ans, tu ne connais pas cette figure emblématique de mon enfance. Dans le grand ouest, pas de canicule, pas de grosses chaleurs, même pas trop de soleil. Alors j'ai cousu une robe avec des manches, mais ce sont des manches un peu particulières. Elles sont fendues. Qué ??? Je vous montre, c'est plus... [Lire la suite]