...il est toujours agréable de se dire ou d'entendre des mots doux.

Alors que demander de plus quand il s'agit de les coudre ? 

Le petit nom de l'un des derniers patrons de Aime comme Marie m'a bien évidemment attirée.

La forme cache-coeur de cette robe encore plus.

Rien de plus féminin.

Image0012

Image0014

Image0016

Image0021

Image0030

Image0031

Image0046

Image0049

Image0051

J'ai coupé une taille L. Comme toujours entre deux tailles, j'ai surtout tenu compte des mensurations données pour le tour de poitrine.

Ma viscose (?) vient des tissus du renard et comme elle était légèrement transparente, j'ai ajouté un empiècement au niveau du jupon arrière, en faisant un petit pli creux pour plus d'aisance. Ce n'est certainement pas très académique, mais je n'avais pas envie de la doubler entièrement sachant que les autres empiècements, notamment  les devants, se retrouvent croisés, donc opaques.

Image0028

 

J'ai hésité avant d'acheter ce tissu. Je l'aime bien, mais je trouve qu'il a un fort potentiel mémérisant, comme dirait l'autre. Christina, si tu me lis...

C'est la raison pour laquelle, je porte ma Aime comme mots doux avec ma veste en jeans et des chaussures compensées.

Le métrage nécessaire est très important pour réaliser cette robe, mais il est possible d'utiliser moins de tissu. En posant un biais sur tout le décolleté devant et l'encolure puis en réalisant des ourlets partout au niveau des jupons, je pense que vous  n'aurez pas besoin de la longueur préconisée - La parementure prend beaucoup de place sur le plan de coupe-. Attention cependant, les coutures seront alors apparentes. La robe Franklin par Linna Morata chez Mondial tissus semble être réalisée de cette manière. Au passage, vous avez vu cette collection de tissus ? Elle est à tomber.

Je n'ai pas fait de modifications sur ma robe, mais j'ai préféré sous-piquer puis fixer à la main la parementure, afin qu'elle tienne bien en place.

J'ai cousu un bouton pression au niveau du décolleté, mais je vais recommencer, l'une des pressions est trop décalée.

Je suis complètement convaincue par ce modèle et je pense le réaliser dans un tissu plus soft, peut- être pour l'hiver d'ailleurs. Cette version est très légère et l'automne qui a décidé de s'installer ne va pas me laisser la possibilité de la porter avant le printemps prochain.

Ce serait peut-être le moment de choisir le pantalon qui viendra étoffer ma garde-robe capsule ?!

Et ce n'est pas facile, quand on ne porte que des robes.