C'est moi ou bien les mois ne font plus qu'une dizaine de jours ?

Heureusement, la garde-robe capsule me permet de venir dépoussiérer mon petit blog.

Pour l'épisode numéro 10, j'ai choisi, après avoir changé d'avis au moins 10 fois, de vous présenter un haut en jersey ou molleton. En janvier dernier, je n'avais pas hésité une seule seconde sur le haut jersey que j'allais coudre. Ce serait le petit haut à décolleté carré de Vanessa Pouzet, le Wanted.

Sauf que le temps a passé, de nouveaux patrons sont sortis et très récemment je suis tombée sur un molleton joli-joli à la tissuterie.

Et c'est ainsi, que je viens finalement vous montrer une Désinvolte de la Jolie Girafe en molleton.

Le concept de la garde-robe capsule est entièrement respecté, puisque qu'avec ma désinvolte, je porte mon pantalon Gilbert, cousu le mois dernier.

Je ne suis pas certaine d'être plus responsable dans mes achats de tissus et de patrons - je pourrais m'étouffer rien qu'en le disant - , mais je suis en mesure de m'habiller quasi-entièrement de la tête aux pieds (slips, chaussettes et soutifs, rassurez-vous je ne m'occuperai jamais de votre sort et continuerai de vous acheter). Je m'aperçois aussi que j'aime tous les vêtements que j'ai cousus et je les porte tous régulièrement. Le contrat est donc rempli, puisque j'ai une garde-robe réfléchie et j'en suis bien contente. Le seul bémol, c'est qu'elle n'est pas moins remplie...

Comme le patron s'appelle la Désinvolte, j'ai imaginé que je pourrais le coudre de façon tout à fait désinvolte :

Le molleton ne fait pas partie des tissus conseillés ? Pas grave, on va essayer.

Le patron a une jolie patte de boutonnage au niveau du décolleté ? Pour éviter les surépaisseurs, on ne va pas la faire.

Et voilà le résultat :

Le tissu est très difficile à prendre en photo...

Image0019

Image0003

Image0004

Image0007

Image0010

Image0011

Image0012

Image0014

Pour zapper la patte de boutonnage, il suffit de placer le devant du corsage sur le pli et de faire la même chose avec la parementure, sans la prolonger à la verticale, puisqu'il n'y aura pas de boutonnières à faire. La parementure rejoint le pli du tissu. 

Cette désinvolte molletonnée est tellement confortable que je ne veux plus la quitter.

Pour les deux derniers épisodes de la garde-robe capsule, il me reste la chemise et la veste à coudre.

Pour la chemise, je pense que ce sera toujours la mélilot de Deer and doe et pour la veste, ce sera certainement Mona de la Maison Victor. J'ai vu que le velours à grosses côtes revenait en force, alors qui sait, peut-être que ma Mona suivra la tendance ?