Il y a peu de temps, je vous disais que j'avais perdu le mojo de la couture.

Je crois que mon envie de coudre revient. Et elle revient d'autant plus facilement quand des défis motivants me sont lancés.

Celui proposé par Sylvie en fait partie : "mon col V en dentelle."

Je trouve la dentelle par petites touches très élégante et j'avais justement des galons de dentelle qui attendaient leur heure dans mon atelier.

La mode des cache-coeur battant son plein, j'ai ressorti un patron japonais d'un de mes livres fétiches - le 5 - pour coudre le modèle qui est en couverture. Ce modèle avait déjà fait ses preuves, je ne prenais pas trop de risques.

Image0018

Image0002

Image0004

Image0020

Image0024

Ce cache-coeur ressemble beaucoup à Eugéniiiiie, mais les manches sont remplacées par de petits mancherons froncés.

Le voile à pois que j'avais depuis des lustres et qui vient de chez Toto au Mans, étant transparent, j'ai entièrement doublé le haut du cache-coeur avec un voile beige des tissus du renard. J'y ai ensuite inséré mon galon en dentelle que j'avais eu aux puces des couturières d'un village près de la maison. Et comme je trouvais mon galon très joli, j'en ai aussi rajouté sur la bordure des mancherons.

J'ai dû ajuster sur moi les deux pans pour que le cache-coeur se place bien, sans baîller, et j'ai d'ailleurs dû m'y reprendre à deux fois. J'ai aussi rabaissé les pinces, car elles sont toujours trop hautes sur les patrons japonais.

Ma petite tunique me plaît beaucoup, même s'il faut que je me réhabitue aux formes très amples que j'avais réussi, non sans mal, à chasser de mon dressing. Quand on est loin d'être mince, ces coupes ne sont pas très flatteuses. Sur ces belles paroles, je vais aller me coudre une robe Elona mum, qui bien sûr, n'est pas du tout ajustée...