A la sortie de ce livre il y a quelques années,

015

je suis vite montée dans ma fusée supersonique, pour être la première à avoir ce bouquin - Allez hop hop, on bouge de là, c'est moi la prem's ... c'est une question de vie ou de mort, et puis ça urge, un point c'est tout -

En effet, il me le fallait maintenant, tout de suite, immédiatement, car les patrons proposés, me faisaient vraiment de l'oeil - en vrai, je l'ai acheté les yeux fermés, je ne savais même pas ce qu'il y avait dedans -

Bref, en ces temps révolus, j'étais atteinte d'une frénésie d'achats de livres japonais et livres de couture en tous genres. Mais je cousais surtout des patrons japonais.

Et c'est ainsi que ce "Coton, lin et Liberty", que j'ai pourtant feuilleté en me disant "oh tiens, je vais faire ce modèle-là, et puis celui-ci, oh et puis je vais faire celui-là, aussi..." s'est endormi sur mon étagère, tel la Belle au bois dormant, jusqu'à il y a peu de temps.

Longue à la détente ? Moi ? Si peu...

La preuve ?

C'est que je viens de coudre une tunique pour ma grande en taille 34, alors qu'elle devait s'habiller en 6 ans, en ces temps anciens. 

Comme je l'ai coupée et il y a quelques mois maintenant, je ne suis plus certaine de l'avoir rallongée, comme  souvent pour les patrons Citronille. Toujours est-il que je l'ai finalement raccourcie, une fois portée par le modèle.

040

 

abracadacraft

 

 Tissu léger blanc avec rayures en relief, de mon stock (en vrai, ça veut dire, que je me souviens même plus de l'endroit où je l'ai acheté...)

026

    

037

044 

Au dos, je n'ai pas fait la patte indéchirable; j'ai découpé une petite pièce de tissu, que j'ai cousue endroit contre endroit, puis coupée verticalement avec deux petites entailles en biais, puis je l'ai retournée. J'aime bien cette méthode.

Et voici en gros plan, les rayures ton sur ton :

020

Cela m'a fait plaisir de coudre un modèle de grande pour ma petite poulette; tellement, que je viens d'investir (oui, vu le temps qu'il me faut avant de toucher à mes patrons, j'ai le droit de dire "investir".)dans le dernier patron "Mademoiselle Gus" de Papillon et Mandarine. Ce patron sera donc doublement rentabilisé... quand, je ne sais pas, mais c'est sûr, il le sera.

La suite au prochain épisode ... dans quelques mois, donc.